mardi, mars 14, 2017



MANUEL DE SURVIE DANS CE MONDE TRANSITIONNEL

MANUEL DE SURVIE DANS CE MONDE MOURANT


SURVIVAL GUIDE IN THIS DYING WORLD

+++++++

Écrit ce 9 février 2016.
Ce texte sera complété au fur et à mesure.
This February 9 th, 2016 .
This text will Complete in progressively. It is in French for now (use the google translation pending).


Suite au texte prédictif que j'ai rédigé ci-dessous "Voie pour un monde futur", on me dit qu'il n'y a pas d'applications ou de "Technique de faire" pour vivre au sein de ce monde en transition à la fois dans la préservation mais aussi dans l'action... donc savoir se prémunir ou se renforcer et ne pas rester passif.

Voici quelques éléments théoriques et pratiques pour sa vie quotidienne -
Here are some practical and theoretical éléments for a survival way of daily life, the main Intention day by day.


Nous commencerons par des recommandations :
A. Dans l'Alimentation.
B. Puis le Comportement.
C. Puis l'Attitude mentale.




A. L'ALIMENTATION - EATING / FEED


Précision : J'indique uniquement les produits alimentaires qui se retrouvent les plus fréquemment dans les étalages, les commerces, les échanges, ou les élevages destinés à la "consommation" sur la plupart des "places" du monde.
L'Homme est le mangeur le plus insatiable et le plus "dévoyé" de toute la planète. Il se donne à manger des milliers de différents produits consommables sur Terre : allant du minéral à l'Homme lui-même; en passant par les substances alcalino-terreuses,
les champignons, les écorces, les termites, les cafards, les insectes, les araignées, les requins, les lions, les éléphants, les chevaux, les chiens et chats, les serpents, les singes, les femmes, les hommes, et aujourd'hui des chimères (animaux clonés) et demain des hommes clonés, ... .
Pour cacher cette voracité destructrice et "Psychopathologique" il s'est qualifié lui-même d'être omnivore ou "Homnivore" (qui mange ses semblables).


Ne vous dispersez pas dans le choix de vos aliments ou de vos menus alimentaires !
Restez sobre dans un choix intelligent et naturel.
C'est une garantie de bonne appétit et de bonne santé, surtout aujourd’hui !



En réalité, nous avons besoin que d'un nombre restreint de catégories d'aliments - dont beaucoup à l'état brut - pour vivre sainement, heureux et libres.
Donc plus le champ des aliments consommés par nous est réduit humainement mieux nous nous portons physiologiquement et mentalement.
Mais sans être restrictif car il existe une zone incompressible de nombre d'aliments variés nécessaires à la physiologie et aux métabolismes de nos corps.
Dans un supermarché moyen, il existe plus de 100 000 références alimentaires ! Certains exposent 1 000 000 de produits différents. C'est de l'exploitation de consommateurs soit naïfs, ignorants soit conditionnés.



Le champ alimentaire / Food dimension

. Manger des céréales complètes

Bio ou pas (sauvages mieux mais rare).
Bien les laver et plusieurs fois.
Mastiquez chaque bouchée est l'acte le plus important de toute alimentation après celui du choix !
Mastiquez 50 fois est une bonne moyenne. Je mastique chaque bouchée 70 fois et c'est devenu un acte naturel. Quand je décide de compter pour vérifier de temps en temps le nombre par rapport à la texture dans ma bouche, je m'aperçois que je suis entre 70 et 100 fois.
Les céréales demi-complètes sont acceptables mais pour un temps limité.
Ayez une préférence pour le riz complet - Aliment universel. Même des peuples qui ne l'ont jamais connu, l'apprécie aussitôt.
Sa structure physique, sa biochimie et son assimilation biologique en font une substance idéale pour l'Homme.
Dans le Riz Complet : au-delà de la substance "physique", un autre facteur existe, une "Concentration énergétique" spécifique au genre humain - Homo Sapiens sapiens vrai.
C'est le lot de toutes les céréales lorsqu'elles sont complètes, elles possède une prééminence substantielle sur tous les autres produits alimentaire pour l'Homme ; mais le Riz possède en plus une certaine exception énergétique ou "Flux transcendantal" que tout mangeur expérimenté ne peut que ressentir, vivre et en comprendre l'origine.


. Accompagnées avec des légumineuses
Les meilleures sont : Pois chiches, Lentilles, Azukis. Le Soja en fromage de temps en temps. Ne pas se disperser par l'harangue commerciale !
Éviter les autres haricots, les fèves et les cacahuètes.


Ces deux catégories alimentaires sont
la BASE MACROBIOTIQUE !

Base qu'il ne faut jamais réduire ni quitter !

Cette base doit correspondre à une proportion de 80 % au moins sur la quantité totale absorbée par 24H.


C'est notre PYRAMIDE ALIMENTAIRE SAINE

A. 80% = Céréales (70) + Légumineuses 10%.
B. 20% en option =
Légumes+Salades+Produits animaux+Fruits ( voir ci-dessous).
Vous pouvez faire aussi A=90% et B=10%.

Le registre B c'est à dire les 20% ou les 10% sont les produits ou catégories alimentaires décrits ci-dessous à consommer selon une quantité dégressive : d'abord les Légumes puis les salades (végétaux crus), etc ....
Sauf pour les "Ingrédients et Produits spécifiques" comme le Miso ; le Kuzu ; le Gomasio ; les Algues ;  ....
Vous retrouverez cette pyramide dans les 10 menus types proposés dans le Zen Macrobiotique en français, Chap. 6.



Le livre "Zenmacrobiotics..." made in USA en 1965 est une version agrémentée et édulcorée selon les idées personnelles d'un auteur américain. Elle n'est pas la version authentique !
Le Zen Macrobiotique version française a été complété à partir d'un premier projet et terminé par G. OHSAWA en France en 1963 et édité en 1964 chez VRIN.



Comment lire ces 10 menus sous forme de Pyramide ?
Une micro-conférence est en préparation et sera diffusée sur YouTube en français.
Elle aura pour but d'expliquer en quoi le tableau des 10 menus est une pyramide qui contient plusieurs dimensions pyramidales. Elle est beaucoup plus élaborée que la pyramide conique classique que présentent les standards de nutrition scientistes.




. Les légumes, les fruits, les protéagineux

Ils doivent tous êtres obligatoirement Bio ; sinon vous n'en mangez pas, on peut s'en passer sans trop de difficulté. Légumes et fruits toujours locaux et au minimum.
Éviter les patates, les tomates, les champignons, les aubergines, les asperges.
Mangées à répétition, ce sont des substances antibiotiques (qui "tuent" l'énergie vitale) dans la nutrition humaine... et sape la volonté - la motivation de vivre.

. Les plantes comestibles(les simples dont les condiments ou les épices).

Sauvages au mieux. Sinon bio. Elles ont un formidable avantage : en petite quantité, elles remplacent les légumes pour un temps et même l’arôme ou le goût des fruits.
Ne jamais sous-estimer les plantes de base comme : bardane ; cresson ; mâche ; armoise ; orties ; plantain ; romarin ; thym ; cumin ; grande berce ;  carotte sauvage (
fleurs délicieuses) ; fenouil ;  pissenlit ; tussilage (pas d’âne ; fleurs délicieuses) ; basilic ; ciboulette ; coriandre ; persil ; sauge ; etc....
Toutes existent facilement à l'état sauvage et toutes sont à la fois très nourrissantes et nutritives (OEM, Protides, LG, Vit, ...) !

. Les œufs

Extra frais et bio. Ils sont YANG.
En manger très peu et si seulement c'est nécessaire. Ambres, petits et asymétriques, sont des critères importants pour les choisir et les cuisiner.
Mais cette nécessité de manger des œufs est difficile à déterminer et seuls ceux qui ont une maitrise de leur « perception physiologique nutritionnelle » connaissent les temps de consommation et de non-consommation.
Donc à éviter sauf si vous êtes bien conseillé.
Pour les mangeurs transitionnels carnivores : un ou deux œufs par mois est un maximum. Et
suivant les conseils ci-dessous.
Ce n'est pas un produit de base sain !
Leur effet provoque des accès de caractère, des envies yin, des impulsions sexuelles, des impacts métaboliques.
Leur "régime" est spécifique, ne jamais les manger par gourmandise ou par habitude ou par croyance.
Bon pour un ré-équilibrage de yin ou un état de YIN provoqué par un "accident", un excès alimentaire yin, une perte de sang.
Vous devez toujours cuire et associer l’œuf avec Tamari (quelques gouttes) et gingembre !
Vous devez toujours le cuire et l'associé avec des céréales (farines ou semoules) et des épices sauvages ou bio.

. Jamais de Beurre, laitages, yaourts, fromages (BLYF) /
Never eating : Butter, Yogurt, Cheese, Dairy (BYCD)
.

Tous trafiqués. Les bio n'ont aucune raison d'exister. Femmes et Hommes malades ou sains n'ont jamais besoin de laits et de leurs dérivés ! Les BLYF provoquent une « mort » psychique lente et dépressive. Et surtout dans l'état de production poussée actuelle !
Des vaches clonées - nées à partir de clones - peuvent produire du lait dit "bio" sans que le producteur lui-même le sache.

Certains végétariens pourraient être étonnés de cette suppression des BLYF.
Qu'ils réfléchissent honnêtement ou consciemment au fait que ces sous-produits animaux ne sont destinés ni à la Femme et ni à l'Homme adultes - Êtres Humains - mais, d'une part, aux nourrissons, à leurs progénitures, de ces animaux (vache, brebis, chèvre, jument, ...).
Et d'autre part, il sont métabolisés, "produits", selon une composition, biochimique, neurophysiologique (!) et surtout ONTOGÉNÉTIQUE (développement et évolution psychobiologique) en vue d'un objectif vital et d’un but dans une dimension destinée et spécifique à EUX !
Régresser ou basculer sa propre dimension humaine sur une autre animale n'est pas évoluer continument...
Régresser n'est pas un acte systématiquement conscient ; on régresse  souvent sans le savoir... Rares sont ceux qui perçoivent à tout moment les causes ou les états de régression dans leurs comportements de vie ou actes quotidiens.
Manger des BLYF provoque une régression en vous.
Elle ne peut se repérer ou se pressentir par rapport aux critères de la société actuelle, elle-même très régressive.
La différence se fait avec vous-même, par vous-même, en supprimant ceux-ci pendant un temps. C'est caractéristique et saisissant !


. Boissons

Jamais d'eau du robinet.
Jamais soda et autres liquides industriels. Jamais de café ou thé coloré.
A boire : Eau de source directement à la terre pour les plus chanceux ou en bouteille tel que je le fais journellement - Thé déthéiné (QSP faible théine : comme Bancha, Kikucha, ..) ou Infusions.

. Les sucres

Tous les sucres ajoutés ou adjuvants doivent être supprimés : blancs ou complets, saccarose, et les dérivés, fructose, lactose, maltose, ... y compris le miel.

Je précise qu'il ne s'agit pas des "sucres intrinsèques" c'est à dire faisant partie de la constitution naturelle de l'aliment (pomme, châtaigne, carotte, fleurs, poireau, herbes, etc...).
Ces glucoses, fructoses, et autres polyosides d'incarnation constitutionnelle dans l'aliment sont acceptables et largement suffisants pour nos besoins Humains !
Tous les autres sont de fait en excès pour les êtres à sang chaud, rouge et circulant ... !
Le sang vivant, c'est à dire "interne" l'organisme" (non extrait du corps par une prise de sang) n'étant pas un liquide mais un tissu épais, consistant, interactif et ubiquitaire (qui est partout).
Toutes les constantes biologiques tirées du tube à essai et analyses sont faussées.
Tous sucres ajoutés détériorent la qualité biologique et mémorielle du sang !


All added sugars or additives must be removed.
White or complete sugars added as saccarose and derivatives, fructose, lactose, maltose, ... including the honey !

I specify that it is not a question of "intrinsic sugars" that is a part of the natural constitution of the food (apple, chestnut, carrot, flowers, leeks, herbs, etc ...).
These glucose, fructose, polysaccharides and other "constitutional incarnation" in the food are acceptable and largely sufficient for our Human biological needs !
All others are in excess for the warm-blooded, red and flowing beings...!
The living blood, ie "internal body blood" (not extracted from the body by a blood test) is not a liquid but a thick fabric, consistent, interactive and ubiquitous (which is everywhere).
All biological constants from the test tube and analyzes are distorted.
Any added sugars degrade our biological and memorial quality of blood !



La plupart des maladies sont yin et déclenchées ou amplifiées par le sucre !
Le sucre est ADDICTIF car il est un agoniste inducteur de faux plaisirs dans la mémoire inconsciente...
Pour aller vite : c'est un auto-érotisme sensoriel !
Contrairement au tabac pur - tabacco
puro - le sucre est l'ennemi de la VIE et de toutes les formes vivantes à sang chaud.
Le sucre est à l'origine de toutes les inflammations et les "impasses métaboliques" dans le corps.
Le sucre sape la volonté consciente et le processus de motivation de l'effort.


Mais pourquoi est-il tant apprécié, par les femmes, les hommes et tant d'animaux... Voilà une belle question !


. L
es viandes

Les viandes sont toutes interdites ou très déconseillées dans toutes les grandes religions et philosophies de l’Histoire.
Et quand, certaines viandes sont autorisées, c'est selon des circonstances spécifiques et un strict rituel... Pour quelle préconisation ? Là est une question essentielle....
Dans toutes les cultures - Orient et Occident - on ne mange jamais de viande SEUL... Celle de l'animal sacrifié !
Tuer un animal pour satisfaire un plaisir ou compenser sa peur est toujours un mauvais calcul ; certains diront un mauvais présage !


Les viandes se décomposent en deux catégories.
1. Les produits animaux Terrestres

2. Les produits animaux Marins



1. Les animaux terrestres

Les ovins, bovins, équidés, porcins (porc, sangliers), et aussi batraciens (grenouilles), gastéropodes (escargots), et autres animaux terrestres mammifères ou non mammifères…

Pour les mammifères seuls, ils sont les plus YANG dans leurs liens psychiques et leur "moule énergétique" avec l'Homme (lien phylogénétique, mammifères).
Mais ils sont les plus YIN dans leur rapport à leur constitution physique, biochimique ; par rapport aux oiseaux par exemple.
Si vous les mangez vous êtes cannibale !

En rédigeant vite, comme je le fais habituellement, il me faut rectifier pour les batraciens (grenouilles, ...), les serpents, lézards et reptiles, les gastéropodes (escargots,...), et autres animaux terrestres non mammifères, qui évidemment ont des liens très éloignés par rapport à l'Homme. Ils sont les plus YIN parmi les terrestres.

Ces animaux non plus ne peuvent entrer dans une base alimentaire pour l'Homme.

Les animaux terrestres sont les plus proches de l'Homme - les plus YANG dans leurs liens avec lui. Comme les singes et les cochons.

Mais parmi ceux-ci, les mammifères sont les plus apparentés et les plus solidarisés dans la phylogenèse à l'être humain non par leurs formes ou leurs chairs mais par Quatre facteurs principaux.

1. Le mode de reproduction ;
2. La composition biochimique et métabiologique du sang rouge.
3. La constitution du système nerveux dont le cerveau ;
4. Le mode de vie collective.


Les gènes passent après... Car cette mode des gènes incontournables est devenue stupide et prétentieuse. Les « géniciens » pensent que tout passe par le génome et que celui-ci est la source universelle et unilatérale de toute forme de vie - et ce génome qui ne se sourcerait que de lui-même. A la petite gloire du génome et surtout du faux chercheur qui est derrière...

En fait, sans activité systémique de la cellule – comprendre : tous les composants de la cellule qui agissent pour un intérêt général – le gène n'est rien et ne peut rien. De plus, aucun génome n'est vraiment défini car les gènes dits introns occupent 80% du patrimoine biologique et sont invisibles dans leurs actions.
Le gène n'est pas la source mais une partie dépendante de la cellule !

Nous verrons les insectes, vers et arachnides, plus loin.

Pour les mammifères ou apparentés que nous avons vu : c'est comme si vous mangiez votre frère ou sœur, c'est une consommation incestueuse grave et a fortiori cannibalique !

Car sous prétexte qu'ils n'ont pas achevé leur complet développement rapporté à celui de l'Homme ordinaire, ils peuvent être dévorés ou sacrifiés.
C'est une grave erreur et qui se paye cher dans la vie intime comme dans la vie sociale.


Car ils sont des mammifères et enfantent comme l'Homme. Leur développement est équivalent au départ à celui de l'Homme donc de même racine primaire biologique et neurobiologique. Ils ont des émotions, des affections, des rêves  et même un langage parfois très élaboré qui ne passe pas par la parole.

Leur chairs si elle entre dans votre métabolisme physique a des conséquences à moyen ou à long terme. Mais le pire sont les conséquences psychiques et spirituelles.
Toutes les maladies neurodégénératives, auto-immunes et allergies, psychiatriques, sont provoquées par ces actes de consommations cannibaliques. Il ne faut jamais manger les animaux terrestres. Les éviter absolument. Ils sont déjà à un stade évolués et donc YIN dans le prolongement de l'Esprit l'Homme.

Même en manger une fois de temps en temps est fatal dans votre propre développement, non pas physique seulement, mais surtout dans votre intelligence émotionnelle, psychosociologique et spirituelle.
Vous serez figé dans ce monde fourbu des petits Hommes, avides et apeurés par l'inconnu et préférant vivre dans une société d'insectes et fantasmatique qui est en phase de mourir actuellement.

De plus je passe sur les trafics chimiques, biologiques et les traitements infligés à nos animaux : Hormone de croissance ; traitements médicamenteux dont antibiotiques et antidépresseurs ; nourritures pestiférées ; souffrances des cloisonnements et des abattages ; et CLONAGE ! Un animal fabriqué dans une éprouvette chimique est vendu de plus en plus dans les supermarchés sans étiquetage !

Élever, abattre et vendre de l’animal « bio » est une aberration ! C'est encore un artefact ou un trafic commercial. Toute production « BIO » doit être soutenue par une éthique humaniste, donc une philosophie de la VIE, du Vivant et de la Nature.
La transition du manger carnivore au végétarien ne se fait pas par la viande bio. Dès le départ, le mouvement ou l'orientation sont faussés et yin. Le reste n'est qu'argument fallacieux ou astuce marketing.

Manger de ces viandes terrestres, toutes sans exception, vous font ancrer ou figer dans ce monde en dépression et en dépérissement.
Les pathologies de ce monde feront partie de votre vie quotidienne.


2. Les animaux des cieux

Les oiseaux : Coq, poules, oies, canards, dinde, perdrix, pigeons, grives, faisans, moineaux, étourneaux, ortolans, hirondelles,  autruche, alouette, caille, bécasse, pintades, ….
Tous ceux-là et d'autres sont élevés ou chassé, et mangés.

On parle de plus de 10 000 espèces.
Parmi les viandes, Ils sont les plus YANG - avec le porc industriel.
Pourquoi les plus YANG ?

Tous les oiseaux actuels étaient à l'origine des animaux terrestres - il y a au moins 200-250 millions d'années (Mésozoïque/Jurassique) et certaines formes primitives bien avant cette période, plus de 500 millions. Ils étaient « très » terrestres (YANG).






Leur déplacement était rapide et prompt, presque instantané. Leur forme en fuselage et leur précision dans le glissement de leurs mouvements étaient remarquables. Ils développèrent des techniques d'agilité et de bonds de plus en plus perfectionnées.

C'était de vrais dinosaures, faisant partie d'un groupe moins rigides et moins primaires que les autres dinosaures. Ils avaient une plus grande fluidité dans leurs comportements. Un bassin latéral qui déjà prenait une allure de vol en rase-motte.

Dotés d'un système nerveux qualifié ou combiné selon leur "Intention" – tirés par un Instinct d'évolution (et non pas de conservation).
De la Terre aux arbres et aux divers hauteurs (montagnes, falaises, rochers, …) ils intensifiaient la capacité à fuser et même à « bondir en pente ». Ils accumulaient et apprivoisaient ainsi de la vitesse pour augmenter la performance de chasse ou fuite.

Il faut ajouter qu'il se profilaient déjà physiquement dans leur Intention comme pour le "projet d'un vol".
Ils préféraient la bipédie et un type de saut à terre dans leur course ou face à l'obstacle (à l'image des antilopes).
Leurs yeux, amincis ou étriqués, et placés devant et pas sur les côtés comme pour les autres dinosaures. Leurs yeux souvent "dressés" vers le ciel.
Mais que regardaient-ils en inclinant la tête ?

Ils observaient leurs "Maîtres" qui planaient déjà dans les airs bien avant eux, sans bruit et avec efficacité ; maitrisant les courants et pressions avec leur onze mètres d'envergure !
Échappant ainsi à la plupart des prédateurs ; possédant un champ de vision inimaginable pour les "occupants" terrestres : c'était la famille des Ptérosaures (YIN).





Les Ptérosaures n'étaient pas des dinosaures ni de stricts reptiliens. Ils venaient d'une autre source de transmutation de forme. Ils étaient les maîtres instructeurs de ceux que l'on appelle les oiseaux aujourd'hui.
Mais fixés sur le carnivorisme.

Nos dinosaures-oiseaux bien que carnivores au départ, prirent la tendance – non darwinienne – de changer de régime alimentaire. Progressivement, la part de végétaux et d’insectes domina sur les produits Animaux (graines sauvages ; protéagineux ; sèves ; insectes volants ; bourgeons ; feuilles ;...).
Ils développèrent ou gardèrent un point commun avec certains poissons : le gésier (poche à « graviers ») qui broyait les graines et autres végétaux durs.
C'est le régime alimentaire YANG et l'Intention – l’énergie motivationnelle - qui firent de ces dinosaures bipèdes, adroits et inventifs, des « êtres volants » virtuoses et multipolaires.

Personne ne sait actuellement, et encore moins nos glorieux "savants", comment et pourquoi, ils ont "Fabriqué" des plumes" ?
Par quels mécanismes ces dinosaures-oiseaux, ont élaboré des plumeaux puis une organisation en plumage ingénieuse qui leur permettrait de défier la « gravité » due à leur corps... C'est à dire voler !
De plus ces plumes sont d'un raffinement inégalé dans leurs structures et leurs "calculs algorithmiques" pour aligner un tel aérodynamisme et une résistance sans pareil.

Bien que voler ne soit pas possible par le seul fait de posséder des plumes en forme d'ailes. Beaucoup de malheureux Hommes expérimentateurs en sont morts ou "cassés" sautant d'une hauteur ou d'une falaise avec des ailes artificielles imitées.

La capacité de voler implique d'autres facteur que des plumes ou de battre des ailes. Les "oiseaux" possèdent une faculté du vol intrinsèque apprise avec des millions d'années – peut être quelques milliers d'années par une biotransmutation paroxystique – un saut biologique brutal.

Regardons les jeunes oisillons lors de leur premier vol, plusieurs tombent, malgré qu'ils soient bien outillés, et en meurent ou en sont estropiés... Il y a donc une forme de « saut » énergétique à opérer ; « saut » : je veux dire la capacité acquise d'un « état de concentration » spécifique pour produire le vol mentalement.

Pour les "bornés", qu'ils sachent que des études sont montrés que les oiseaux ne chantent pas « au hasard » mais réfléchissent, composent et interprètent leurs chants. Ils chantent donc d’abord mentalement puis expriment les sons dans leur acte lyrique.

Les premiers "animaux volants" préhistoriques d'origine, les Ptérosaures - avant les oiseaux actuels - ont tous disparus tandis que les oiseaux continuaient à se multiplier.
Pourquoi ?

Ces Ptérosaures aux grandes ailes "cartonnées et rigides"... carnivores et trop spécialisés. Ceux-là étaient YIN de par leurs structures et leurs fonctions. C'était des planeurs extraordinaires, ignorants les distances, le sommeil et très "résistants" à la faim (caractères que l'on retrouvent chez certains oiseaux d’aujourd’hui).

Mais les conditions terrestres ne s’adaptent jamais aux formes vivantes car c'est à celles-ci de le faire.
Il leur est donné d'abord un signal que tous les Êtres sains ou sensibles captent en vue d'un nouvelle étape d'évolution ou "Un saut". Puis un « Temps biologique » pour s'adapter progressivement. S'ils refusent le progrès et s'inhibent dans leur conservatisme, leur laxisme biologique ou leur forme de mentalisme révolue, alors ils disparaissent.

Tout ce qui a un commencement a une fin.
Et plus grand la face plus grand le dos.
Avec le temps et l'espace, YIN produit YANG...
Dans cette modification ("aridification"), ce nouveau régime climatique YANG de la Terre-Mère, ils sont devenus fragilisés en ne voulant pas suivre le processus générique des modifications géobiologiques. Ils sont alors devenus comme des étrangers à la Terre-Mère. Ils se sont « atonisés ».
Ils sont devenus un Non-soi dans ce nouveau milieu en transformation. Ils n'ont pas pris le virage évolutionniste (le saut métabiologique) et sont allés dans le monde des anonymes, des disparus.


Consommer de la chair d'oiseaux ?

Ainsi, tous les oiseaux actuels dans leur structure, dans leur chair, sont YANG. Même si on parle de viande blanche (supposée YIN) comparée à la viande rouge du mouton ou du bœuf (supposé YANG, plus sanguin).
Par exemple, le poulet ou l'oie sont plus YANG que le porc ou le bœuf dans « l'alimentation » de l'Homme.

Bien que leur vie principale se place ou se conforme dans les airs (YIN).
Il s'agit d'un YANG dans la fonction qui a entrainé une « YANGUISATION » dans la structure organique qui s'est affinée. Dans le Principe YIN-YANG la fonction et la structure jouent un rôle important.
Leur régime alimentaire est devenu de plus en plus YANG (sélection de certains solides YANG et diminution hydrique).

Les autres dinosaures n'ont pas ou peu évolué dans leur alimentation : carnivores ou herbivores, et il se sont affaiblis. Ces deux types régimes sont YIN même si cela semble illogique pour les mangeurs de viandes (supposées yang). Les carnivores réguliers deviennent toujours yin au final : dans le Principe YIN-YANG la fonction du temps joue aussi un rôle important.

Cela nous enseigne que bien manger - par exemple, manger « bio » ou diététique, n'est pas systématiquement un facteur évolutif – cela reste de faible portée. Car si, passé un temps d'une « Alimentation équilibrée » YIN-YANG ou « Alimentation saine » selon la meilleure hygiène, le mangeur ne s’implique pas MENTALEMENT – qu'il soit Homme ou Animal – le résultat ou le rendement est soit stérile soit retourné dans son contraire.

Le facteur psychique – ou la mentalisation consciente – doit suivre le régime alimentaire !
Devenir et Être progressivement conscient du "POURQUOI" on mange ainsi !
Ce n'est pas tant un but hygiénique ni un comportement diététique. C'est acquérir une compréhension vitale du SENS de la VIE. De ce pourquoi nous avons le statut potentiel d'être humain !
C'est un synchronisme vital.


Manger des oiseaux est un produit animal yang.
Mais s'ils ont été trafiqués par des traitements médicamenteux pour leur croissance accélérée et leur survoltage à pondre, provoquant une vie régressive, cette chair à mauvaise viande devient toxique. Avec une alimentation pestiférée et calculée dans son rapport Kcal/Protéine, et une immunité artificielle, ils sont alors yin. Ce qui est encore plus grave pour toute consommation !

Leurs œufs sont des vrais poisons; surtout s'ils n'ont pas été fécondés (yin). Leur chair indigeste et les métabolismes qu'elle engage toxifient la cellule, ainsi que les différenciations cellulaires. Les erreurs ou les mutations s’accélèrent dans le corps humain. Tous les médicaments (yin) et la chimie (yin) sont « fixés » dans leur chair (yang) et s'infiltrent dans le corps du mangeur.

Consommer des oiseaux c'est aussi une forme de cannibalisme. Eux-même carnivores dès leur origine existentielle.
Il est vrai que c'est un cannibalisme moins incident que celui des mammifères terrestres, mais il faut savoir que leur chair nous renvoie à des stades de régression très primaires.
Il faut savoir que les oiseaux d’élevage "pressentent" le moment où ils vont aller à l’abattoir...

Manger de ces viandes de volailles régulièrement, vous font ancrer dans un monde d'angoisse ou d'incertitude.
La "désinformation" ou le déficit biologique du système immunitaire, dont les allergies et autres maladies auto-immunes, sont une des manifestations qui appartiennent à ce type d'alimentation yang.
Certaines pathologies dermatologiques et lymphatiques de ce monde feront partie de votre vie quotidienne.
Surtout si ces "viandes" sont trafiquées.

Dans l'état sanitaire actuel de volailles élevées, j'ai observé cliniquement des mangeurs de volailles journaliers atteints d'Alzheimer avancé. La cause était entendue !
L’actualité pour le reste vous a montré les crises épidémiques de maladies virulentes dans les élevages de volailles ! Issues des élevages eux-mêmes et pas à cause des oiseaux sauvages comme on voudrait le faire croire. Pas besoin d'un dessin.

Manger des oiseaux est donc un produit animal yang.
Mais consommer des oiseaux est aussi une forme de cannibalisme. Eux-mêmes carnivores dès leur origine existentielle.
C'est un cannibalisme "moins incident" que celui des mammifères terrestres, mais il faut savoir que leur chair nous renvoie à des stades de régression très primaires et le syndrome de "chair de poule" porte son sens.

Certaines pathologies dermatologiques, gastriques et lymphatiques feront partie de votre vie quotidienne.
Surtout si ces "viandes" sont trafiquées, comme elles le sont la plupart du temps.

L'éthique d'une viande saine ou "bio" - blanche ou rouge - a disparu depuis bien longtemps.



Les Produits Animaux Marins

Les poissons, crustacés, mollusques et coquillages.


Le monde marin est beaucoup plus riche de formes animées que le monde terrestre.
A chaque instant de nouvelles formes se modifient ou apparaissent... C'est l'Océan de toutes transmutations presque spontanées !
Des espaces de grandes profondeurs n'ont jamais été explorées par l'Homme... Source de création universelle de notre Mère-Terre, elle-même reliée directement aux espaces sympathiques ou communiants de notre galaxie : Voie Lactée ; lactée au sens d'une Mère éternellement parturiente et nourricière - (Il n'existe pas de lait de vache coulant ou ruisselant dans notre galaxie !)

L'Histoire nous invoque que nous étions des "poussières animiques" voyageant dans les espaces intersidéraux - avec comète ou sans comète comme véhicule - jusqu'à venir nous plonger dans la "maternité" d'une planète accueillante.

Voie lactée - Milky way. "Usine" de la Vie sous toutes ses formes (YANG).
Stade de l'Energie Pure qui produit des "Particules de Vie".


Pour nous qui sommes ici à présent, cette planète s'appelle : TERRE.
C'est d'abord dans l’Océan immense de celle-ci que nous nous sommes plongés pour devenir un "micro-organisme vivant" - un "protiste transcendant".
Autrement dit, un minuscule animal marin qui dès le départ avait cette faculté projective de réceptivité humaine...

Notre origine véritable biologique vient de "particules énergétiques" nées de "nébuleuses divines" dans notre galaxie - notre Voie Lactée, Milky Way.
Mais notre origine terrestre vient des Océans !
Nos racines plongent profondément dans l'Océan.
Les poissons nous ont aidé et couvert afin de "surmonter" ou de "frayer" dans cet océan merveilleux, thaumaturgique et impressionnant.


Un des ancêtres des poissons : ichtyosaure.
Évolution très lente (YIN) des poissons à l'instar des végétaux.


Choisissez de pratiquer le menu N°7 ou N°6 pendant deux semaines et plongez-vous dans la mer et restez-y au moins 30 min.
Vous sentirez alors la présence ancestrale de votre origine vitale - la vie océanique de milliards d'années - soit après votre réveil au matin soit dans votre "rêve métempirique" dans la nuit... Belle expérience !
Personne ne refuse un bon bain de mer dans une eau calme, et à tous les âges ! La cause est entendue.

La barrière entre le monde terrestre et le monde marin est très dense.
Trois facteurs sont fortement modifié dans le passage du mond emarin au monde terrestre.
. La fonction respiratoire : de l'eau salée oxygénée à l'air humide hydrogéné (YIN).
. La pression : elle augmente en multipliant par 3 à 5 le poids du corps, toutes circonstances égales (YANG).
. La locomotion : des nageoires à la marche (podométrie). Le mouvement et la structure des membres deviennent plus YANG.

Ces trois facteurs parmi d'autres, modifient profondément les fonctions et la structure des animaux devenus terriens. La Vie évolue - avec le Temps et l’Énergie -  elle affecte toutes les formes vivantes jusqu'à les "façonner" des êtres dissemblables ou originaux (Terre) par rapport aux êtres marins (Océan).

Les êtres marins sont YIN.Les êtres terriens sont YANG.

C'est une profonde différence... bien plus que celles entre les espèces ou famille d'animaux terrestres entre eux.
La Femme et l'Homme qui consomment des animaux commettent un acte aux conséquences physiologiques et psychiques extrêmement différentes que ces animaux soient
de mer ou de terre ! 

Le poisson consommé est l'animal qui laisse le moins de "séquelles" ou d'effets secondaires toxiques et psychiques sur l'Homme par rapport aux autres animaux de la Terre.
Mais sa consommation ne peut être pour autant un aliment de base ou même un aliment secondaire dans le nutrition humaine.
C'est plutôt une consommation d'exception ou de nécessité urgente en cas de besoin spécifique obligé (survie) ou suite à un accident biologique (trauma).

Mollusques et coquillages sont mieux placés - Il s'agit de mollusques à coquilles (bivalves), comme les moules, huitres, praires, coquilles saint-Jacques.

Ils sont aussi plus simple à cuisiner ou à préparer.

Évitez les gastéropodes qui sont mobiles (escargots de mers ; ormeaux; ...). Les autres qui sont fixes ou fixés sont plus comestibles : bigorneaux ; bulots.


Évitez les
céphalopodes : pieuvres, calmars, poulpes, .... Ne les manger jamais. Ils sont beaucoup "trop humain" dans leur physiologie à sang rouge ; leur comportement ; leur intelligence cognitive et collective.
Si leur forme est éloignée de l'Homme, leur conduite et vie psychique les rapprochent à la façon des mammifères terrestres.

Évitez les reptiles marins - tortues, serpents, crocodiles.
Évitez les vers de mer - mais aussi toutes les formes de vers (mer et terre).
Même chose pour les "araignées" de mer et les arachnides (de terre) et les insectes (eaux et terre).

La mode de manger des insectes pour leurs protéines est équivalente à celle de boire les laits (vache; chèvre; jument; buffle; ...) pour leur calcium ou composants nutritifs !
Une ostéoporose précoce pour les femmes et le syndrome du colon pour les hommes...
Le bénéfice sanitaire ou de "Bien-être" n'est jamais fixé sur un seul composant au détriment d'une alimentation adaptée au sein d'une pyramide échelonnée.

Voir La pyramide alimentaire macrobiotique.
Celle de M. Kushi n'est qu'une forme standard tirée de son interprétation personnelle et surtout qui ne correspond pas à l'objectif "Principiel" c'est à dire essentiel dans la synergie du destin de l'être.
Cette pyramide combinée est hors-ligne de la Méthode Macrobiotique et du Principe YIN-YANG qui couvrent et assurent dans leur authenticité, d'atteindre les 7 conditions de la Santé.

Ces sept conditions de la santé sont extrêmement importantes pour le devenir du "mangeur" macrobiotique, de la Vie dans l'évolution de la Femme et de l'Homme humain.
Cette pyramide imitée ne garantit pas le développement du Mental, de la fonction évolutive du Jugement de l'Homme à son aboutissement.
Cette Pyramide - à viande et à laitage ! (il faut le voir pour le croire !) - est propagée surtout aux USA et je compatis avec les américains et autres anglo-saxons qui croient à cette combinaison alimentaire qui est un non-sens.
C'est une très mauvaise copie et déviation de la pyramide authentique du Principe Macrobiotique.
D'ailleurs l’histoire personnelle de l'auteur de cette "pyramide complexée" parle d'elle-même.
Voir la description de notre Pyramide Alimentaire Macrobiotique décrite plus haut, au début de cette article.
Je l'expliquerai dans une des conférences brève prévue sur You tube.


Retour sur l'article des produits animaux.

Manger des produits animaux de la mer ?

Il faut considérer en principe que toute consommation de produits animaux est néfaste et dans certaines cultures proscrite.
Si vous manger de l'animal, même des animaux "simples" du monde marin, vous devez avoir une raison ou un motif fondé ou salutaire. Car vous sacrifiez la vie d'un animal pour votre propre vie Humaine...

Selon notre Compas YIN-YANG - philosophique et pragmatique - le produit animal est yang; il entre dans un équilibre universel compensé par un facteur YIN ou notre propre YIN humain.
Ce choix de manger des produits marins animaux doit être donc équilibré selon ce Compas.

Nous ne sommes pas dans un registre sentimental ou moral - une hypocrisie sensible ou de "protecteur de la nature". Notre philosophie permet tout mais elle exige un coût.
ET CE COÛT EST D'AUTANT PLUS CHER QUE LA JUSTIFICATION - LA JUSTICE ABSOLUE - EST MAL FONDÉE.
C'est à dire que l'équilibre YIN-YANG n'est pas respecté ou ajusté. Or il est toujours très difficile d'opérer un équilibre subtil quand l'animal entre dans l'assiette ou dans le corps ! 
Manger de l'Animal par plaisir ou par commodité ou par une croyance festive absurde, c'est un acte de malheur ou de corruption de l'Être...

La fonction de développement du JUGEMENT ou la clarté du champ de CONSCIENCE va s'obstruer ou se voiler sauf si l'équilibre subtil et JUSTE est accompli... Voilà le secret de toutes nourritures ou de tous actes dans notre Univers...
Voir le texte ci-dessus sur les 7 dimensions de la Conscience et le Modèle de l'Ordre de l'Univers (plus loin)...

Pour revenir aux produits de la mer à consommer.
Les coquillages (voir au-dessus : moules ; praires ; coquilles st jacques ; yin) sont les moins adventifs ou les moins détériorants, non pas dans la corps organique qui sait les métaboliser en petite quantité ; mais ils sont stérilisants ou subversifs dans la vie psychique et spirituelle sauf à obtenir le bon équilibre culinaire...

Il y a ensuite les poissons animaux à sang froid ; ils doivent être, avec branchies,
avec écailles, sans pattes, sans os, ils pondent des œufs.
Plus ils sont petits (yang) comme : éperlans, anchois, sardines, rougets, harengs, ...; ou (mer, yang): dorade, saumon, sole ; ou (eau douce, yin) : carpe, tanche, gardon, truite. Tous doivent être péchés ou sauvages.
Mais aujourd'hui la biodiversité de la pêche est catastrophique dans les pays industrialisés.
Les poissons carnivores, les "poissons mammifères" ou ceux qui sont gros et donc très chargés en métaux lourds son déconseillés.
Les œufs de poissons sont très yang...

Donc si vous en éprouvez un besoin justifié, préférez les coquillages, en consommer de petites quantités tout en respectant une PRÉPARATION équilibrée afin de réduire l'animalité primaire et la dépendance psychique.

L'équilibre du produit se fait dans deux "espaces".


Espace 1.

L'alchimie culinaire - la CUISINE - dans la quelle vous devez fabriquer une combinaison entre l'animal et les 4 éléments neutralisants suivants :
. Les Végétaux ;
. Le Sel ;
. Le Feu ;
. L'Eau.

Mais un élément essentiel entre aussi en jeu et conditionne les 4 autres : VOTRE EXPÉRIENCE TECHNIQUE ET VOTRE JUGEMENT.

Je n'ai pas le temps dans ce blog d'entrer dans la précision mais vous avez une excellente source d'apprentissage ou d'expertise : Voyez le ZEN MACROBIOTIQUE.

Espace 2.

Votre capacité biologique d'assimiler le produit animal. La capacité constitutionnelle de votre CORPS et de votre PSYCHISME à intégrer l'avatar animal.
La faculté de métaboliser la CHARGE animale : de détoxifier les résidus animaux (xénobiotiques, yang) puis de sublimer le quantum de l'incarnation psychique (yin) de la chair animale.

Le reste suivra dans une conférence ou un manuscrit à venir car cette question de manger de l'animal (yang) est extrêmement dramatique et fondamental dans la vie psychique et spirituelle humaine (YIN).
Elle a une aussi grande importance que la "consommation" du sucre (yin) ou tous pesticides (yin) infiltrés dans l’alimentation !
Sans l'animal consommé (yang), des millions de gens mourraient de nombre de médicaments yin vendus et subventionnés par les gouvernances !


Suite à mes expériences métabiologiques et psychiques, depuis plusieurs dizaines d'années, dans différents régimes alimentaires ou méthodes nutritionnelles ou "épicurismes gastronomiques" ou techniques de laboratoire" ou "analyses cliniques humaines",
JE PUIS VOUS ASSURER QUE LE MEILLEUR CHEMIN EST D’ÊTRE VÉGÉTALIEN !

Mais avec une expérience acquise par des lectures attentives, des pratiques expérimentales progressives (!) et surtout des conseils donnés par des praticiens affirmés dans la nutrition végétale intégrale depuis au moins 10 ans (et voir un autre article sur "Comment choisir un vrai thérapeute" ou un authentique ou éclairé praticien de l'alimentation saine...).

Vous pouvez devenir "mangeur végétalien" du jour au lendemain mais il faut dix ans d'expérience pour assurer un "savoir faire", un état conscient, et obtenir jour après jour, un équilibre idéal à votre constitution biologique et votre vie psychique.
L'alimentation saine - La nutrition Macrobiotique  - est une science qui s'acquiert graduellement.

Mais pourquoi les omnivores et autres gastronomes sont en bonne santé "automatique" et sans la contrainte d'un long apprentissage ?
Non ! Tous les omnivores et autres mangeurs gastronomes ou "consommateurs diététiciens" ont une alimentation déséquilibrée !

Et contrairement à ce que les "Journaux", la "Science" ou les habitus sociaux propagent, ils deviennent chronologiquement affaiblis puis malades ; et ensuite c'est le "travail" de la médecine....
Voyez l'affolement des populations qui assitent et constatent tant de gens malades autour d'eux, des proches, des amis, des voisins, qui "tombent comme des mouches"...

On parle beaucoup de nutrition aujourd'hui comme prévention à la Santé mais on ne dit pas "comment faire" ou alors les informations données sont spoliées ou influencées par les lobbies...
Je renvoie toujours à la même référence car c'est une BIBLE : "Le Zen Macrobiotique"...

Et soyez un peu patient je vais donner certaines explications plus développées dans les "Conférences brèves" sur YouTube comme prévu... ça vient.
En préparation à des conférences à venir en salle...


 



Le monde végétal est notre Mère qui nous nourrit de son sein.
Les Femmes et Hommes deviennent Êtres Humains parce qu'ils sont végétaliens de sang et d’âme.

Mais il y a un piège tragique dans la consommation naïve ou ignorante du monde végétal.La quantité et la qualité des Végétaux dans le menu quotidien peut tout changer !

Vous ne pouvez manger toutes sortes de végétaux ou n'importe quelles espèces de végétaux comme base alimentaire quotidienne, sans l' intelligence d'un discernement méthodique; une identification selon une échelle d'importance pour l'Homme.

Car il existe un ordre graduel, une échelle d'importance, dans ce qui est donné à la Femme et à l'Homme de consommer des végétaux.
Si tous les végétaux peuvent être consommés sans exception, il y a des catégories qui se répartissent dans un ordre d'importance, autrement dit suivant la QUALITÉ et la QUANTITÉ. Tout est indiqué dans le "ZEN" !

Mais en Bref :
. Les céréales et légumineuses complètes et naturelles en premier : c'est la BASE quotidienne Universelle.
. Puis les légumes naturels : garnitures.
. Puis les fruits naturels : aucun ou occasionnels et locaux.
. Enfin, les autres produits naturels : plantes, condiments, protéagineux, spécifiques, produits suppléments.

***

LA VIANDE ET LES PRODUITS ANIMAUX

Qui les mange et pourquoi ?
Le produit animal est-il vraiment Yang
?

THE MEAT AND THE ANIMAL PRODUCTS

WHO EATS THEM AND WHY ?
Is the animal product realy Yang ?



Rédaction commencée le 24 juillet 2015.
This text is for the moment only in french. It will be translated later by pieces.
Writing begun on july 24th, 2015.




L'Animal comme objet : une marchandise économique ?

Aujourd'hui manger de la viande n'est plus seulement un acte vital, une mode gastronomique ou un prestige de parvenu.

C'est un acte mécanique ou de "bonne façon" !
Et bien ancré dans la profondeur de l'inconscient du mangeur !


English

Eating meat today is not only a vital act, a gastronomic fashion or an upstart's prestige.

It si a mechanical act or of "right way" !
And anchored in the depth of the unconscious of the eater !



Mais cela reste depuis longtemps dans la profondeur de l'Inconscient, la démonstration d'une supériorité de l'homme sur le Monde...

Un droit abusif revendiqué comme La loi du plus fort commande.
En réalité, une arrogance suicidaire de celui-ci sur la biodiversité du Monde qui le nourrit...



Ici, dans cette illustration, l'Animal (YANG) découpé, dissocié (yin), comme un objet de marchandise. Un marquage mécanique, calculé (yang) pour le "Déshumanisé". Et pour faire de notre semblable
de la chair mercantile, une viande à consommer, un être vivant mammifère comme nous l'Homme. L'industrie corrompue veut cacher à tout prix l'origine vivante, le destin réel de l'Animal, qui n'est pas l’abatage vénal. Et pour en faire un "produit à manger", elle le sectionne, le casse en morceaux (yin), soigneusement pour en exploiter la substance jusqu'au dernier gramme de chair !
L'hominidé en voulant DÉFORMER la VIE comme une chose à son profit
(yang) et pour son plaisir (yin), ne peut que recevoir en retour le prix de son acte transgressif envers sa propre Vie. Sa propre vie se trouve atteinte par le retour de l’Âme animal qui exige de droit sa réparation : cauchemar, angoisses et maladies neurodégénératives (MCJ, Parkinson, Alzheimer, M. auto-immunes,...).

Dans le Karman le retour de tout acte est sans appel... imparable et impartial.



English

Here, in this illustration, the Animal (YANG) cut, dissociated (yin), as a commodity item. A mechanical marking calculated (yang) to "dehumanize"it. And to make our fellowman mercantile flesh, a meat to eat, a living mammal like us human beings.
The corrupted industry wants to hide at all costs the living origin, the actual fate of the animal, which is not venal slaughter. And to make it a "product eat", she severs it carefully, puzzles it (yin) to use the substance until the last gram of flesh !
By wanting to DEFORM LIFE as a thing in its favor (yang) and for pleasure (yin), the hominid can only receive back the price of his transgressive act against his own life.
His own life is reached by the return of the animal Soul that requires his repair by : nightmares,
neurodegenerative diseases and anxieties (CJD, and Parkinson, Alzheimer, Autoimmune, diseases...).
Et dans son fantasme (yang), arrogant et paranoïaque (voir ce terme plus loin), il s'entend en lui-même :
In the Karman the return for any act is final and impartial, unstoppable.



Dans son fantasme paranoïaque (yang), son arrogance et sa confusion (la paranoïa n'est pas seulement le fait de se sentir agressé ou meurtri mais elle provoque aussi des hallucination mythiques ou surnaturelles)...
Et il s'entend dire en lui-même :

"Je suis le "YANG", l'incarnation Première sur Terre, je mange le "yang" de la chair animal en prise directe ; j'ai ce droit de tuer toute vie qui porte un "yang" que je convoite ; le produit de son "yang" m'appartient et me reconstruit sans avoir à m'abaisser aux opérations primaires de la fabrication de la chair qui me compose...; je suis un être à vocation spirituelle et non de chair qui doit m'être fournie ; je suis l’Âme d'Adam et ce monde est asservi à ma volonté car j'ai vaincu ; je suis l'élu... ".



English
Here is the hominid's (yang) arrogant and paranoid fantasy :
" I am the "YANG one" the First incarnation on Earth - I eat the "yang" flesh's animal directly - I got this right to kill any animal life that carries a "yang" I desire - the product of its "yang" belongs to me and reconstructs me without having to lower in the primitive manufacturing operations of flesh which composes me - I am a being with spiritual vocation and not of flesh that I must be provided - I am Adam's soul and this world is enslaved to my will because I overcame - I am the "Elected" of all living beings… ".



L'Hominidé, mangeur de viande, entre dans cette confusion paranoïaque
entre, d'un coté son élitisme arrogant et mortifère sur les autres êtres vivants de la Terre, et de l'autre coté la responsabilité solidaire et clairvoyante d'Être Humain.
En effet, dans sa régression en pré-humain, il s'engage dans une voie chimérique qui va à la fois le rendre fou (par la contagion du "yin extrême" qu'il reçoit en retour
des souffrances animales) mais aussi devenir meurtrier (par le "yang extrême" de l'ensorcellement).

L'Homme, qui mange la viande plusieurs fois ou à répétition, la chair de son jeune frère, mammifère et sensible comme lui, commet un acte fratricide. De cet acte, il en deviendra un hominidé (yin), pris dans un processus de régression (yin) de pré-humain. Il en perdra ses facultés (YIN) d'Être sensible et pensant, sa capacité d'adaptation au milieu (YANG). Il bloquera le processus de développement de son Jugement de Pleine Conscience (YANG).
Car si la "Force" du développement du Jugement exige d'être YANG (le moteur de l'ascension psychophysiologique), le résultat ou l'épanouissement de celui-ci est YIN, spirituel.


Et ici la vraie question surgit d'elle-même : qu'est ce qu'Être Humain ?

Nous le réfléchissons ici avec le modèle de Da Vinci et plus loin dans le texte en cours de construction.
English
And here the real question arises of itself : What a HUMAN BEING ?

We reflect it here with the Da Vinci's modele and farther in this text in wording.




2. L'Homme de Vitruve, Devenir l'Être Humain (YANG dans YIN)


Version française complétée le 21 Sept 2015.


L'Homme de Vitruve représenté par Léonardo Da Vinci, le vrai YIN englobe YANG.
The Man of Vitruve represented by Léonardo Da Vinci, the real YIN includes YANG.



Ici, la représentation idéale de l'Homme Humain ou "Humanisée", figurée par Da Vinci mais "pré-vue" (vue avant lui) par un chercheur romain, architecte, ingénieux et penseur, nommé Vitruvius, qui a vécu à l'époque de Jésus le Nazaréen.

Son idée était que toute forme d'architecture à construire devait respecter l'organisation de la Nature - de l'Ordre de l'Univers.
L'Homme étant lui-même une projection YANG de la Nature, un microcosmos de la VIE Universelle selon un ordonnancement géométrique (YIN) et une dynamique des transferts (YANG).
C'est à dire des échanges justes et ordonnés entre les différents phénomènes qui se manifestent à l'infini (Dans la Nature Infinie...).


Mais quels sont ces échanges justes et ordonnés, ces transferts ?
Ceux qui se font entre : les Hommes, les Animaux, les Végétaux, les Minéraux, les Quanta, les Entités énergétiques, les Polarités. Sans hermétisme ou blocages entre toutes ces frontières qui gardent leurs statuts transcendantals.
C'est notre Spirale Logarithmique de la Constitution-Création des mondes ou des Univers.


L'Homme de Vitruve respecte ou glorifie idéalement les normes et les valeurs du Principe Unique, et tant que celui-ci reste en harmonie avec l'Ordre dynamique de la Nature, cet Homme incarnera la Liberté infinie et la Joie invulnérable.

Léonard, dans ce dessin, représente le passage de l'Homme bestial ou hominidé à l'Humain. Ce passage, ce SAUT, exige un basculement du monde "Carré" (YANG) au monde "Sphérique" (YIN). Tandis que le carré restera un espace toujours existant mais partiel du monde Humain, au service du monde de la Sphère parfaite et intégrale.

La "machine", la pulsion, la rationalité, c'est le Carré, c'est à dire les Jugements primaires, les plus YANG, qui ne sont jamais supprimés, mais restent soumis ou gouvernés, par les Hauts Jugements ("Les jugements quantiques"), les plus YIN, qui sont représentés par la Sphère dans son mouvement infini et fluide de la rotation spirale.
La passage du Carré à la Sphère exige en soi un SAUT primitif (primitive spin) inconnu... paradoxal, qui produit un état mélancolique ou angoissé.

Par exemple, je l'appelle la "faculté primitive", elle impose de redevenir simple et flexible (YIN), seul état nécessaire pour réaliser ce saut ou ce "basculement". Cet état n'est pas une régression mais un progrès dans le développement de son Moi. Une modification progressive de la conscience.

C'est ce qu'on appelle la "Fragilité épisodique" ou l’État de Fragilité Subliminal. C'est un faux malaise.
Cette fragilité est ressentie jusque dans le corps organique et n'est pas seulement un retentissement psychique.
Nous ressentons une forme de "dépression" qui se traduit par une angoisse ou une "peur infondée" de tout notre être... C'est un passage important et qui décourage souvent ceux qui ne sont pas expérimentés ou non-avertis de ce revirement vers l’intérieur de soi.
 
Il ne peut se faire (ce saut) que par une alimentation Macrobiotique qui constitue, dans son régime strictement végétalien (pas un gramme de produit animal), une part de 80% de céréales complètes au minimum et le reste en légumineuses ou légumes racines. Les fruits, toutes formes de sucres, et autres formes de produits non naturels, sont supprimés. Les boissons sont réduites aux infusions ou thé sans théines. Ce régime spécifique, en qualité et en quantité spécifique, n'est appliqué que pour une période donnée : celle du passage ou du "Basculement". 

Mais si l'on garde le Principe de cet état de modification de la Conscience appliqué à la vie quotidienne macrobiotique, on constate des petites modifications de la Conscience en évolution.
Ceux qui pratiquent sincèrement et intelligemment (qui cherchent à comprendre) chaque jour, dans une "Pratique" sérieuse de plusieurs mois des menus Macrobiotiques de 7 à 4 (voir le "Zen Macrobiotique", les 10 types de menus), il leur arrive qu'ils croient "ne pas avancer" ou même pire, ils ressentent à certaines périodes une faiblesse généralisée associé à une forme d'angoisse, comme à leurs débuts.

C'est en réalité une plongée inédite dans des profondeurs qu'ils n'avaient encore jamais explorées consciemment. Une régénération vitale est en route. La faculté de Jugement se développe. Jamais, dans la profondeur de notre Nature, dans notre Ordre de l'Univers, vous ne "verrez" le corps recouvrer la santé, sa vitalité réelle, sans un changement des facultés mentales.
Ces transformations,  au même titre que le démontre le YI KING (Livre des Transformations), ouvrent dans le même temps votre champ de Conscience.

Cet état de YIN - fragilité - n'est pas péjoratif, négatif, mais un nouveau progrès dans l'incarnation au sein de nouvelles couches du Jugement.
Il s'agit de la prise de conscience de "choses" qui étaient refoulées ou très anciennes qui se présentent à votre porte pour être définitivement soldées, effacées à jamais !
Une nouvelle de l’Énergie gelée ou figée se libère, et vous offre un nouveau potentiel à utiliser pour de nouvelles avancées !

Le corps organique dans ces circonstances profondes n'est jamais dissocié du corps psychique !
Le monde organique stimule le monde mental qui tire et affine les fonctions biologiques du corps...

Léonard présente ici la figuration de notre dialectique moniste de la représentation du monde, d'une part la représentation formelle ou doctorale et d'autre part la pensée holiste ou intuitive : Les DEUX MONDES, YANG et YIN.

Le monde SENSORIEL
YANG, fictif et factuel, celui qui est visible, palpable, calculable, le "CGS" (centimètre, gramme, seconde), le monde d'Einstein. Ce monde que nous vivons  sensoriellement et auquel nous sommes tant attachés et "bien éduqués" depuis notre naissance. Ce monde reste encadré, prisonnier, par l'Espace-Temps.

Et de l'autre, le monde IDÉAL ou QUANTIQUE, YIN, invisible au sens mais Réel. C'est celui-là que nous percevons progressivement comme la réalité de la VIE dans le développement de notre Jugement.
Comme un brouillard qui se dissout par une matinée des premiers jours du printemps...

Tandis que les acquis de la pensée ou de la mentalité dite rationnelle ou formelle (YANG) ne sont pas
rejetés, lesquels n'en sont pas moins utiles...
C'est le dessin ingénieux de Léonardo Da Vinci, le "Principe du basculement" dans un système de rotation non pas circulaire mais sphérique, incommensurable, c'est l'Homme de Vitruve-Vinci.

En pratiquant ces deux Mondes YIN et YANG par cette faculté de BASCULEMENT Alternatif dans les deux formes de Perceptions, vous devenez un Être Humain !

S'il faut donner ici une définition de l'Humain : c'est la capacité réelle de ce passage du carré à la sphère, et l'inverse, selon la "Volonté" du Moi, qui fait de nous un être intelligent de la Nature et de la Vie.
Re-naître en pleine conscience dans son Moi c'est aussi
commencer (seulement commencer suffit déjà...) à vivre consciemment la présence immanente de la Nature... et du mouvement de l'Ordre de l'Univers.
Mais cette perception de la NATURE SENSIBLE (YIN) ne peut se faire sans la perception consciente de votre CORPS (YANG), de son "Fonctionnement", de sa "Symptomatologie" comme de sa "Respiration Énergétique"... Ces termes seront facilement compris en pratiquant la méthode Macrobiotique (voir plus bas dans ce blog).
Pas de Corps YANG, pas de Perception sensible YIN...

 
Être humain veut donc dire accepter le mariage des deux mondes.
Le monde matériel, YANG, des réalités quotidiennes et de ses contraintes arbitraires. La lumière sensorielle.
Et le monde invisible, vibratoire, YIN, qui induit des réalités sensibles et ondoyantes. La lumière radiante.
Dont les perceptions et les fonctions ont été de moins en moins reconnues, dépréciées, depuis l'ère de matérialisation de l'Homme (cinq mille à trois mille ans en fonction des lieux).

Et d'accepter ou de percevoir aussi, les nombreuses superpositions de ces deux mondes. Ils se
réunissent en des points communs, des points névralgiques, qui synthétisent ou marient leurs effets différents et contradictoires.
Il existe donc un LIEU DE CONVERGENCE de ces deux mondes, symbolisés par le "Carré" YANG et la "Sphère" YIN qui forme une PORTE.

L'un YANG, est cognitif ou sensoriel mais éphémère, c'est une incroyable projection de l'Homme ; une représentation aigüe, extrêmement spécialisée et rendue réelle par les habitudes collectives et conditionnées de nos sens. Depuis la naissance aux règles de société.

L'autre YIN, est sensible, ou vibratoire, mais réel ; il est enfoncé dans notre profond inconscient, oublié et rendu "dangereux" par la raison des sens. L'état de transition ou de "fragilité subliminale" épisodique que j'ai décrit plus haut est le signe de l’éveil aux couches profondes de votre inconscient.
A un renouveau de la vision claire et efficiente de ce monde radiant.
Ce monde est celui de la "lumière boréale", du WuWei, du "Vide", de la "Matière noire cosmique" des physiciens actuels. On peut l'appeler le monde du "rêve quantique" car il n'y a ni temps ni espace cadres. Plusieurs barrières doivent être passées pour y accéder mais sans qu'elles soient infranchissables.

C'est la déconstruction de la conscience conditionnée, dans le développement du Jugement ou dans celui des états de la Conscience Spirituelle.
La Principe Unique dans la pratique macrobiotique quotidienne permet de les franchir progressivement, subtilement, assurément, et sans avoir cette peine terrible des autres méthodes ou techniques proposées depuis cette Recherche de Connaissance millénaire des mondes invisibles ou du Bonheur dans l'Histoire de l'Homme.

Ces deux Mondes s'entrecroisent, comme on peut le constater pour les points d’acupuncture ; pour l'induction "mystérieuse" des champs magnétiques (aimant, météorite) ; pour les états de psycho-somatisation de certaines maladies ; pour l'"Effet Couronne" sur les lignes électriques ou les "Feux de Saint-Elme" sur les mats des bateaux, qui font émerger un halo bleu luminescent, ....
Ou
les magnifiques aurores boréales...


Aurore boréale captée au-dessus de l'Europe du Nord

 
Connaître le processus YIN et pratiquer le YANG, connaître le processus YANG et pratiquer le YIN... Constamment tandis que cette Dialectique Logique progresse pour devenir un mouvement naturel dans une évolution graduelle... C'est le Principe d'Humanisation qui se fait en nous.
La méthode Macrobiotique propose de justement commencer l'exercice de cette alternance YIN-YANG dans le "Corps Organique" puis dans le "Corps Vital" : c'est l'alimentation et sa nutrition décrite dans le Zen Macrobiotique.
Puis d'en maitriser toutes les subtilités, des métabolismes organiques jusqu'aux processus du Monde Psychique Énergétique et Spirituel...


Reconnaître un Humain : ne s'analyse pas, ne se radiographie pas, ne se numérise pas, ne s'autopsie pas, c'est simplement pressentir ou percevoir son potentiel spirituel...
Vous le "Voyez" ou le "Percevez" de suite si vous l'êtes vous-même ou même déjà si vous commencez à le devenir.



*******

English version / Sept 21th, 2015.

2. The Vitruvian Man
Becoming a Human Being (YANG inside YIN)



The Man of Vitruve represented by Léonardo Da Vinci, the real YIN includes YANG.

Here, the ideal representation of the Human or "Humanized" Man, represented by Da Vinci, but "pre-viewed" (sight before him) by a Roman scholar, architect, ingenious thinker named Vitruvius, who lived in time of Jesus the Nazarene.

His idea was that any form of architecture must respect the organization of Nature - the Order of the Universe.
Man being itself a YANG projection of the Nature, as a microcosm of the Universal Life in a geometric scheduling (YIN) and a dynamic of transfers (YANG).
Ie fair and ordered exchanges between different phenomena that occur to infinity (In the Infinite Nature ...).

But what are these fair and ordered trading, these transfers?
Those who are between: Men, Animals, Plants, Minerals, Quanta, energetic entities, polarities. Without hermetism or blockages between all those borders which keep their transcendantal statutes.
This is our logarithmic spiral of the Constitution-Creation of worlds or Universes.

The Vitruvian Man ideally respects or glorifies norms and values of the Unique Principle, and as long as it remains in harmony with the dynamic order of Nature, that Man will embody the infinite Freedom and invulnerable Joy.

Leonard, in this drawing represents the passage of man or hominid beast to human. This passage, this  JUMP, requires tilting the world "Square" (YANG) in the world "Sphere" (YIN). While the square will still remain a partial space of the Human world, serving the world of full and perfect sphere.

The "machine", the drive, the rationality, are the Square, ie primary Judgments, the most YANG, which are never deleted but remain under or governed by high judgments ("Quanta Judgments"), the most YIN, which are represented by the Sphere in its infinite and fluid motion of the spiral rotation.
The passage from Square to Sphere requires in itself a primitive SKIP (primary spin) unknown ... paradoxical.

For example, the "primitive faculty," becoming simple and flexible again (YIN) is required to achieve this jump or this "tilt". This state is not a regression but a progress in the development of one's ego. This is what is called Fragility or the State of Subliminal Fragility.
This fragility is felt even in the body and is not only a psychic impact.
It can occur with a Macrobiotic diet, which constitutes in its strict vegan diet a share of 80% whole grains at least (fruits, all forms of sugars, and other forms of non-natural products are removed). Drinks are reduced to infusions or tea caffeine free. This specific regime reduced in amount is applied only for a given period: that of the passage.

But in practice of several years of different Macrobiotic menus in general (see the "Zen Macrobiotique", chap. 6, the 10 types of menus), it is sometimes believed "not going forward", or even worse we feel during certain periods a generalised weakness in itself as to the beginning, it is actually a unique diving in depths that we had yet never explored. A vital regeneration is on its way. It opens at the same time your field of consciousness.

This YIN state - fragility - is not pejorative, negative, but a further progress in the Incarnation in new layers of Judgment. It is the awareness of "things" that were suppressed or very old who come to your door for final result, erased forever!
The organic body in these deep circumstances is never separated from the psychic body!

Leonardo presents here the representation of our monistic dialectic of the world's representation, on the one hand the formal or doctoral representation and on the other hand the holistic and intuitive thinking: The TWO WORLDS, YIN and YANG.
The SENSORY world YANG, fictional and factual, that which is visible, tangible, calculable, the "CGS" (centimeter, gram, second), the world of Einstein. This world we live sensorily and to which we are so attached and "well educated" from birth. This world is framed by Space-Time.

And then, the IDEAL or QUANTIC world, YIN, invisible to real senses but real. This is the one we gradually perceive as reality of LIFE in the development of our judgment. Like a fog dissolving in a morning of early spring ... While the achievements of the thought or of the rational or formal mentality (YANG) are not rejected, as they are actually useful .. . It is the ingenious design of Leonardo Da Vinci, the "principle of tilting" in a circular (spiralic way), but not spherical rotation system, this is the Da Vinci Vitruvian Man.

Whether giving here a definition of the Human being we would say: it is the actual capacity of the passage from square to sphere, and the reverse, according to the "Will" of the Self that makes us an intelligent being of Nature and Life.
Re-born consciously in one's ego is also starting (starting is yet already enough ...) to live consciously the immanent presence of Nature ...

But this perception of the Nature (YIN) can't be done without the conscious perception of your BODY (YANG), of its "Operation", of its "Symptoms" as of its "Energetic Breathing" ... These terms will easily be understood practicing the Macrobiotics method (see later in this blog).

Being human means accepting the marriage of both worlds.
The material world (YANG) of daily realities and of its arbitrary restrictions.
And the invisible world, vibrating (YIN), which induces sensitive and rolling realities. Whose functions and  effects were less recognized since the human materialization age (five thousand years).

And also accept many superpositions or meeting of these both worlds as common hotspots, nevralgic hotspots which synthesize their various and contradictory effects.
As we can see for acupuncture points (Energy and organic) ; the induction of magnetic fields (magnet) ; or the  psycho-somatization of some diseases.
Or the magnificent Northern Lights ....

Northern lights captured over northern Europe.



Knowing the YIN process and practicing YANG, knowing the YANG process and practicing YIN ... Constantly while this dialectic logic progresses to become a natural movement in a gradual evolution ... This is the Humanization Principle which is done in us.
The Macrobiotic method offers to start exercising this alternation exercize YIN-YANG in the "Organic Body" then in the "Vital Body": it is the food and nutrition described in «  Zen Macrobiotique  ».
Then mastering all the subtleties, from organic metabolisms to the Psychic and Spiritual World processes ...

Recognizing a Human: this is not analysis, this is not radiography, this is not scan, nor autopsy, it is simply anticipating or perceiving his spiritual potential ... You "see" it immediately if you are already Human, or even if you start to become one.

***************************************************



Version Gâteau OHSAWA avec farine de châtaigne
OHSAWA cake
version with sweet shestnut flour

Aucun commentaire: