mercredi, mars 08, 2017



LES SIX FACTEURS DE L'ALIMENT YIN-YANG
Complété le 10 Mars 2017
Complété le 5 Mai 2017




Une assiette qui se compose à 100% du célèbre menu N°7 de G. OHSAWA : Céréales, Feu, Sel, Temps, Eau, Corps.



Voici une Clef qui contient six facteurs essentiels à retenir afin d'organiser et de consommer l'Aliment selon le Principe YIN-YANG.

Elle est issue de mon experience et de celle de mes "Compagnons" depuis de longues années.
Je souhaite aussi que d'autres compagnons viennent nous rejoindre afin de poursuivre nos recherches et notre développement des processus de la Conscience.
Et constituer un Groupe actif pour répondre à la demande très actuelle.
Ces facteurs
sont donnés ici sommairement, rapidement, afin d'en avoir un aperçu pratique dans l'attente d'une édition plus complète.
Je les complète de temps en temps.



Les SIX ÉLÉMENTS


1.
Le PRODUIT

L'aliment et les autres denrées comestibles par l'Humain.
Nous ne descendons ni de la vache ou du singe (herbivore, frugivore) ni du loup (carnivore).


L'Homme Ancien : Animisme spirituel


Nos découvertes essentielles d'Hommes dans le Monde de la réalité externe sont dans la chronologie :

. La Pierre taillée ;
. La Céréale sauvage ;
. Le Feu ;
. Les Plantes psychédéliques ;

. La Lithogravure - Image représentée sur pierre ;
. Le sel ;
. La Céréale cultivée et transformée.

Les Hommes anciens (habilis ; ergaster ; érectus ; YIN - néanderthalensis, cro-magnon et sapiens devenus YANG) dévoreur de "gigots" de viandes bien rouges comme régime principal est une légende ou une interprétation infantile des paléontologues qui interprètent ce qu'ils trouvent par terre ou en fouillant le sol.
Comme le ferait un enfant qui croirait que les coquillages en bord de mer sont les squelettes ou la momification des poissons...

N
éanderthal, Cro-Magnon, était des êtres intelligents et bien plus avisés sur la Science de la Nature que les paléontologues d’aujourd’hui complexés. Ils ne peuvent croire que ces Hommes Antiques ont atteint des niveaux cognitifs ou de compréhension métaphysique qui les dépassent. Ils ne peuvent le concevoir faute de quitter leurs schémas condescendants, fantasques et leur chapeau de cowboy.

Ces Hommes Antiques,
savaient que manger souvent de la viande crue ou cuite (yang) était néfaste pour leur corps et leur fonctions spirituelles (YIN).
Le chamanisme ou "l'art du sorcier" était beaucoup plus développé qu’aujourd’hui ou même il y a deux mille ans.

La majeure partie de leur menu sur un cycle lunaire était un régime végétarien élargi !
Trouver des os de gibier ou des lithogravures d'images de cerfs et bisons
dans une grotte et en déduire leur régime quotidien, est simplet !
Et même outrageant pour ces Hommes antiques qui connaissaient :
. L'art de la consommation naturelle suivant la sensation du corps et l'équilibre de l’homéostasie ;
. Par l'ESP (extra sensory perception) une étude de leur environnement opérationnel et d’anticiper les phénomènes géomatiques ;
. Le Monde de la Lune et des étoiles ;
. Le monde du Rêve ;
. L'Ordre de l'Univers.

Aujourd’hui personne n'a encore découvert le secret, non pas seulement de la prouesse artistique de LASCAUX, mais le message profond que plusieurs "Sorciers" artistes ont voulu transcrire.
A qui Lascaux est dédié ?
A nous, quelle évidence !
Ils nous savaient venir dans le temps, quelle Science !
Ne pas oublier l'Essentiel : La NATURE est la matrice de l'Homme (pas le contraire).
Ils connaissaient le principe de la Spirale et l'Ordre de l'Univers : Ils l'ont dessiné et peint dans plusieurs grottes appropriées dont Lascaux.
Ils ont voulu nous démontrer leur savoir par les signes ou l'art pictural.
La main est ce tunnel d’Espace-Temps qui nous relie à eux ...

Mais quel est le secret de Lascaux ?...
Le secret de Lascaux est là.... ("in front of you") pour celui qui voit...
Et pourtant des centaines de "chercheurs" ont observé et même analysé ce sanctuaire initiatique cm par cm sans "n'avoir rien vu" !
De par leur formation raisonnante ou formelle, ils n'ont pas appris à voir et saisir l'essentiel du message de ces Hommes antiques qui vivaient l'Ordre de l’Univers selon leur époque.
Lascaux garde son secret du YIN-YANG et de la VIE...


Sur le PRINCIPE YIN-YANG

En étant bref. Nous avons écrit sur le YIN-YANG. Voici quelques éléments de précision ("de précuisson").


Des Aliments sont essentiellement YANG pour l'Homme.
Des Aliments sont essentiellement YIN pour l'Homme.
YIN et YANG : jamais parfaits, jamais égaux, jamais "mixés", toujours dans un rapport dynamique !

Tout le secret consiste à réguler le YIN (dans le choix) , à l'approfondir (dans le jeu des rapports), à le pressentir (avant sa consommation), à le métaboliser (sentir son impact interne), à l'expérimenter (sur la vie psychosomatique), par le Corps, par la sensation du Corps, par la mémoire du Corps, par le Corps magnétique !
Voilà un vrai secret que chacun peut vivre aisément, jour après jour...


Puis progresser pour l'analyser en soi, par une forme de "diagnostic mental" (des mécanismes psychiques).
Comme le font "si bien" les enfants allergiques qui ont une amorce de crise dès le produit allergène est en vue !
C'est dans ce cas un exemple remarquable de nos recherches cliniques qui inverse la donne pour la rendre bénéfique.

Développer en soi cette EXPÉRIENCE de Perception, de Savoir Pratiquer, c'est développer votre JUGEMENT ( Intuition - Mémoire - Pensée ) !
Comme je le fais chaque jour avec des réussites et aussi des échecs !

Car j'échoue de temps en temps mais j'applique une règle impeccable et immanquable : je ne répète jamais deux fois la même faute ou négligence. Et quelques fois, jamais trois fois après avoir poussé l’expérience


YIN attire YANG et YANG attire YIN
.

4
ème Théorème (d'application) du Principe Unique de G. OHSAWA.

Commentaire.
Le YIN attire son YANG et YANG attire son YIN, donc pas n’importe lequel...

Ne pas oublier aussi que s'il y a attraction, il y a aussi une répulsion latente qui doit exister !

La carnassier adore les végétaux décomposés dans le ventre de l'herbivore qu'il vient de chasser et qu'il dévore !
Les frugivores ou les crudivores sont des carnivores physiologiques ou des carnivores génétiques (héritages sanguins) qui s'ignorent.



La force d’attraction est proportionnelle à la différence des composants YIN-YANG
.

9
ème Théorème (d'application) du Principe Unique de G. OHSAWA.


Commentaire.

YIN et YANG ont une attraction plastique ou fluide en fonction de la nature du YANG et de la nature du YIN.
Et dans un même couple YIN-YANG qui "s'attracte", il y a aussi une variation de celle-ci en fonction du temps et de l'espace.
Prenez l'exemple entre un homme et une femme qui vivent ensemble. Et vous comprendrez facilement.
Et aussi entre deux "amis" imprégnés dans la course politique, c'est plus complexe mais ça marche très bien !
Le YIN est difficilement perceptible pour le commun !
Savoir et comprendre en soi que le YIN n'a pas de fond perceptible, pas de limite déterminée, pas de périmètre logique, pas de maximum en soi, pour la Femme et l'Homme Humain comme pour tout phénomène.
Même la nature YIN de la Femme trouble en elle ses limites humaines...
Le yin dominant de notre civilisation actuelle n'a pas de limite jusqu'à son extremum !
Ce yin extrême attire alors uniquement les yang extrêmes !

Le YANG contient toujours une limite ou un paradigme constitutif par son expression extérieure, son mouvement consistant et rapide ou par des signes physiques qu'il manifeste.
Mais le YANG extrême de l'Homme le tuera par son exaltation à la toute-puissance...

YIN est centrifuge, il tire vers la périphérie et explose tout système ou organisme jusqu' à l'atomisation infinitésimale si YANG ne le balance pas.
Le YANG est centripète, il rassemble vers le centre et ravive l’énergie interne. Mais en excès, il peut provoquer une implosion qui rejoindra alors celle de l'explosion du YIN.



Avec le temps et l’Espace, YIN produit YANG et YANG produit YIN
.
11ème Théorème (d'application) du Principe Unique de G. OHSAWA.


Commentaire.

Un frugivore peut devenir pire qu'un carnivore dans le comportement comme dans la pensée.
Les singes, les gorilles, étaient il y a des millions d'années de grands carnivores devenus frugivores, crudivores, passifs et indolents.
Extrême YANG est devenu YIN....
Quelle merveille que l'équilibre universel prôné par la force de VIE.

Des chimpanzés aujourd’hui même ne dédaignent pas de pratiquer le cannibalisme. Ils chassent d'autres singes (!) selon un protocole très bien organisé et tribal, donc conscients et en équipe !
Ils se partagent de la viande cannibale !
Un rituel cannibale énigmatique pour de frugivore crudivores !

Des Femmes YIN, des femmes yang

Celles qui prennent trop de YIN deviennent, sur le plan psychique : passives, soupçonneuses, superstitieuses, menteuses, et au pire schizophrènes.
Tous les problèmes d'aménorrhées et dysménorrhées ("déformation" du cycle menstruel naturel), d'endométriose ("dilatation", hyperplasie, des tissus utérins), hémorragies, fibromes; polypes;
cystites (dont le symptôme se résorbe facilement par application farine de riz complet et Arbi) ; etc...

Et en ajoutant aux yin, les BLYF (Tous laitages), elle subira avec douleur et tristesse : les ulcérations ; les inflammations vulvaires et utérines ; les vulvovaginites à trichomonas (pertes vertes signe d'infections) ; et au pire les 
tumeurs, cancers de toutes les parties de la génitalité.Oui, si la Femme métabolise mieux le YIN que l'Homme... Ce même yin, passé une limite, en excès, devient impardonnable chez la Femme, délicate dans sa corporéité qu'il détruit par émiettements.

Mais voici deux précieux conseils suite à de nombreuses années de recherches et d'expériences. Je choisis les deux plus courants et mais très efficients si on leur porte une attention quotidienne.
Dit brièvement.

1. "Fais attention jolie Dame à tes excès de YIN ou de yin".
"Car trop de YIN, en plus de dégrader les tissus les plus sensibles donc les plus vitaux, cet excès va irrésistiblement t'attirer - par ta Féminité YIN -  et dans notre époque actuelle, à consommer (je dirais même à dévorer) des produits animaux (PA) sans limite dont : fromages et dérivés ; œufs ; chair de poissons ; œufs de poissons ; volailles ; jambon ; autres dérivés cachés animaux; etc...
C'est un engrenage infernal avec les résultats maladifs que tu peux relire ci-dessus...
La pire situation :
l'excès de YIN ajouté aux PA qui va provoquer un "Complexe toxique" qui dégrade toute la féminité - organique et psychique - et spécialement la sphère génitale.
SPHÈRE qui est un pôle extrêmement important dans la fusion et le développement de la vie organique et vie spirituelle chez la Femme.

 
2. De quel YIN ou yin s'agit-il ? Attention.
"YIN" (en majuscules) est le YIN naturel, c'est mieux.
Car ce YIN est intrinsèquement contenu dans l’Aliment.

Par exemple : Germes de céréales - Graisses végétales - Légumes et Fruits (oignons; carottes; potimarron; poireau; navet; laitue; ou pomme; cerises; fraises; mures; pastèque; noix d'acajou) contiennent tous du "YIN interne". C'est à dire à l'état naturel dans leur constitution alimentaire.
Le YANG féminin peut les métaboliser facilement. Tandis qu'il doivent être consommés modérément !

Mais la QUANTITÉ CHANGE LA NATURE EFFICIENTE DE L'ALIMENT !

. Il faut refuser tous les sucres externes, même naturels.
. Il faut refuser tous les fruits exotiques et trop acides.
. Cuire légèrement certains fruits est une excellente idée, bienfaisante.

. Le YIN ne doit pas être extrait artificiellement, ni ajouté ou trafiqué.
. Le YIN ne doit pas être amplifié par la chimie ou une procédure extérieure.


Sinon il est alors un "yin" (en minuscule) artificiel qui a perdu ou n'a pas bénéficié de la constitution terrestre naturelle de milliards d'années (YANG).
Il devient alors doublement yin et dangereux comme : les sucres industriels ou bactériens ; les "aspartam" et sucres artificiels ; les miels qui sont des sucres animaux ; les adjuvants et additifs chimiques ;
D'autres yin aussi sont déconseillés : les vinaigres ; les yogourts ; les piments ; les margarines et les huiles artificielles ; les produits OGM ou mutés ; les yin animaux évidement (graisses, ...) ; etc ...
Attention aux boissons yin : Champagnes ; vins ; thés industriels ; coca-cola ; jus de fruits soda ; et surtout ce poison de CAFÉ qui "assèche" et dévitalise tous les tissus sensibles ou délicats !!

La Femme qui consomme modérément, même quotidiennement du YIN (de bonne qualité) n'a rien à craindre car le YIN est son élément et elle en a plus besoin que l'Homme.
En réalité, j'ai omis de préciser que le plus dangereux des aliments pour le Principe Féminin, est le PRODUIT ANIMAL !

Voir l'article dans ce blog sur les produits animaux dits "yang".

Le corps de la Femme qui ne suit pas ces règles simples, se déprime, s'atrophie, se dénature.
Les conséquences affectées et pathologiques, je viens de les décrire plus haut.
Elles ont RÉELLES !



Des Hommes YANG et des nains yin

Ceux
qui prennent trop de YIN deviennent, sur le plan psychique : passifs, superficiels, hypocrites, lâches, impersonnels, pervers, irresponsables, capitulards,..., et finisse dans une forme d'autisme.
Le corps s’avachit, s'engraisse, devient suintant, poisseux, et au pire perd ses facultés sanguines (leucémies, auto-immunes, ...).

L’embonpoint et la difformité - La calvitie complète - Les maux cardiaques - Le syndrome du colon irritable (futur cancer) - L'impuissance et l'aspermie - La prostate cancéreuse - L' Alzheimer et le Parkinson - L'AVC - Les autres cancers ...

C’est
pourquoi, Maitriser le YIN est essentiel pour préserver le YANG.
YANG est vital. Vecteur de progrès et de tous les possibles physiques, psychiques et sociétaux.
YANG devient régénérateur optimal si YIN intercède en lui dans une juste proprioception, par intermittence - jamais en continu.

Il y a aussi ceux qui prennent trop de yang.
Ne jamais confondre le "yang" casuel ou supplément et le YANG constitutionnel de toutes substances dans le rapport alimentaire ou nutritionnel à la Femme et à l'Homme.
En excès ce YANG s'élimine naturellement par le processus d’homéostasie.


Et sur le YANG : beaucoup d’incompréhensions !
Par exemple : le YANG du Riz complet ou du Sel marin complet est très différent du yang de la volaille ou du fromage !
S'il on peut rapporter le yang du mouton avec le yang du porc, il est naïf ou maladroit de mettre en rapport le yang de la viande avec le yang des légumineuses !
Il est stupide de mettre en rapport la valeur du yin des drogues avec celle du yin des épices ou des fruits !
Et eux-mêmes Riz et Sel sont très différents dans leur rapport à l’énergie YANG.
De rapporter de même le yang du fromage avec le YANG du Miso...
Tandis qu'ils ne sont pas dans le même registre ou dimension d’équivalence...
Je trouve ces descriptions ou ces correspondances faussées dans les "lessons" données par nos "alter" anglo-saxons !




2.
Le FEU

Le mode de cuisson est vital.
Ne jamais vouloir cuire 100% de sa nourriture est suicidaire. Le feu vitalise (YANG) toute substance mais d'utilisation graduelle selon le type de substance nutritive.

Dans son essence, le feu est YANG.
Il faut comprendre : source énergétique non ordinaire ou Cosmique.
Ce n'est pas le Feu tiré du bois ou du gaz communément envisagé. Ce Feu tiré d’une matière terrestre, par exemple : Bois - Gaz - Pétrole - Métal - Chimie - .... n'est que le résidu de la source qui est la fonction YANG du Feu.

C'est un quatrième état de la matière et le plus YANG dans notre Univers après le Temps.S'il retire ou consume quelques éléments superficiels (Vit ; Prot ; Lip ;...) , inventés par le "simplisme scientiste", il apporte une énergie fabuleuse.

Le Feu économise le YANG Humain pour que celui-ci soit utilisé au déploiement de la Conscience.
L'Humain est YANG et doit le rester pour se développer et éviter les maladies ou les accidents.
Deux feux coexistent dans le pouvoir de l'Homme.
Celui de la Nature et celui de l'Homme métabiologique.




3. Le SEL

Aucun ou peu de mangeurs, de nutritionnistes ou diététiciens, comprennent ce qu'est la véritable fonction du sel marin complet ou brut (
NaCl marin lié aux OEM) dans la physiologie et les métabolismes du corps humain.
C''est une véritable paranoïa scientiste !

Ne pas comprendre ou faire le déni de l'importance du sel et de son dosage au sein des métabolismes vitaux c'est aussi une régression dans l'échelle de l'évolution.

Sans SEL, le virus, les bactéries, l'aspergillus (et toute sa famille nombreuse), ou tout parasite, feront  leur domicile de votre corps et règneront en tant que maîtres jusqu'à vous dépecer complètement.

Supprimer le sel total d'un organisme humain c'est un crime parfait, sans trace.
Le sel c'est la vie.

Dans son essence, le Sel est YANG.
Toute activité vitale animée dans notre univers a comme carburant primordial le SEL ! (Sel marin complet brut ou naturel)




4.
L'EAU

Sans eau pas de vie. Trop d'eau c'est l'altération, la dégradation, le pourrissement puis la mort...
Nous sommes à 65-80 % H2O en fonction des individus.
Boire sans soif - une goutte de trop - c'est défaire tout le travail métabolique réalisé par votre corps depuis plusieurs jours.
Il y a dans notre monde d'aujourd'hui une superstition de plombier pour les quantité d'eau à boire !
Les espaces et flux organiques humains ne sont des tuyaux de plomberies ou d'égouts.

Dans son essence, l'Eau est YIN.
Boire trop c'est provoquer une déliquescence ou une chute du potentiel de l'homéostasie humaine.




5.
Le TEMPS

Ce n'est pas la montre "suisse" ni le "spin atomique".
Le Temps est une forme d’énergie qui paramètre le monde organique, ou sociétal, mais jamais la Conscience.

Il n'existe pas de temps dans la CONSCIENCE. Plus elle est dévoilée, plus le temps englobe l'espace infini et devient très élastique.
L'espace est une fonction du temps.
Le temps est bienfaiteur quand vous entretenez le YANG.
L’Être Humain par nature est YANG.
Il est l'Être le plus YANG sur Terre et donc il acquière la Conscience qui est la fonction la plus YIN dans l'Univers.

Dans son essence, le Temps est YANG.
A l'échelon de notre univers relatif, le temps est le plus grand facteur physique YANG.




6.
Le CORPS MACROBIOTIQUE

C'est une faculté à la fois animale et humaine.
Le sorcier mi-Homme mi-Animal représenté chez les Hommes Anciens n'est pas une sornette de primitif ou un mythe soldé à la Lévi-Strauss !

L’ethnographe, sorti de son bureau collégial, qui nous raconte comment le primitif adore, les danses, les saga "sans queue ni tête" et les plumages... est encore une farce brillante étalée par un bourgeois gentilhomme.

Ce Corps métabiologique est une réalité que nous portons tous chaque jour, qui nous contraint et nous ancre dans notre instinct-intuition.
Cette expérience métabiologique acquise que l'on peut ressentir quand on pratique un jeûne d'au moins 12 jours ou un régime spécial N°7 pendant 30 jours - mais avec une propension à durée limitée.

Le corps métabiologique ne peut s’acquérir qu'avec une nutrition évolutive, la seule que je connaisse au plus haut niveau est celle du Principe Macrobiotique.








Éléments sur le Jeûne


Mais il y a beaucoup de choses à dire sur le jeûne ou le régime N°7.
Parlons du jeûne.
Ne pas manger n'est pas le seul critère du fait d'accomplir un vrai jeûne !
Jeûner avec des bouillons de légumes ou des jus de fruits n'est absolument pas jeûner !
Jeûner en buvant volontairement ou mécaniquement des litres d'eau n'est pas jeûner !

Pour aller vite, je vois certains candidats qui prétendent avoir jeûné 10, 20 ou 30 jours tandis que leur visage, leur tonalité et leur geste, les trahis ostensiblement  ! Quel théâtre ! Quels commerçants !

Au-delà de huit jours de jeûne réel (à l'eau seule limitée quand on a vraiment soif ou sans eau), les fonctions physiologiques (TA ; pH du sang ; tractus digestif ; échanges liquidiens ; ... ) sont modifiées pour entrer dans une autre dimension que l'on appelle "biopsychique" (amorce de la biogenèse cellulaire).
La physionomie, certaines "facettes" du visages et du corps, le comportement ou le "mouvement" du corps ainsi que l'animation de la personnalité, entrent dans un état ou un canal que tout jeûneur expérimenté peut reconnaitre immédiatement...
   
Mais il n'est pas nécessaire de jeûner, pratiquer l'alimentation Macrobiotique selon le Compas YIN-YANG, permet au bout de 3 mois (physiologique) puis de 3 ans (cellulaire) en étant resté dans cette plage de fréquence optimale YIN-YANG,  à votre corps d'acquérir la capacité métabiologique.

Et sans avoir les tragiques conséquences des fins de jeûne ou de la période de l'après-jeûne... Si tout le monde peut jeûner, sans exception, même les malades (et ces derniers plus facilement), peu s'en sortent indemnes. Car très peu des jeûneurs - néophytes, apprentis, conditionnés, écervelés, superstitieux - gardent les bénéfices réels des détoxifications ou des régénérations cellulaires du jeûne.
Et la répétition de ceux-ci dans les mêmes conditions, augmente les dégâts.

Après la plupart des jeûnes, c'est le non-dit, le petit plaisir sensoriel de son égo, mais sans résultat durable. Déplacer un symptôme ancien pour un autre nouveau, n'est pas guérir !
Et chacun cache sa peine et ses boulimies continuelles ou aggravées qui le ramène à des états pires qu'avant de pratiquer le jeûne.

Faire un jeûne, quels que soient la durée et l'effort investis, n'a jamais - ou exceptionnellement - permis ou affirmer d'adopter définitivement de saines résolutions dans son alimentation. Changer ses habitudes demande du temps : un temps biologique puis un temps psychique.

Le malade : "Je viens vous voir car je voudrais perdre du poids".

Le thérapeute : " Combien pesez-vous... voyons : 110 Kg pour 1,75 mètres".
Le malade : "Je veux peser 70 kg pour ma taille... et dans les 3 ou 6 mois....". Le thérapeute : "Depuis combien de temps êtes-vous obèse ?"
Le malade : "Depuis 8 ans...".
Le thérapeute : "Vous voulez donc perdre 40 kg en 6 mois... et votre corps est obèse depuis 8 ans..."
Le malade : "... Euh oui ??".
Le thérapeute : " Je pourrais vous répondre dans une logique rationnelle, qu'il vous faudra 8 ans pour revenir à votre poids d'origine... Mais le corps Humain possède des facultés d'adaptation qui vous permettrons de diviser par quatre ce temps... C'est donc 2 ans de "travail" soutenu pour à la fois le "recouvrement" physiologique et psychique".
Surprise du malade qui se voyait par magie maigrir ou guérir en quelques jours (même 40 jours) de jeûne ou d'un régime radical... Il faut d'abord apprendre et acquérir une "compétence biologique" avant tout résultat durable !

CONVAINCRE le corps et ses habitudes et surtout changer sa "conformation" psychique, ne se fait pas en quelques jours, et même pas en 40 jours de jeûne !
Surtout si certains coaches (!?) du jeûne proposent une réalimentation à base de compléments minéraux, vitaminiques, de jus de fruits et même de viandes rouges ! C'est incroyable ! Manger de la viande rouge après un jeûne d'au moins 8 jours est dangereux !

Ingérer des protéines animales afin de se refaire des tissus... ? Depuis des millénaires la plupart des peuples sont végétariens, mais le "petit homme qui vient de naitre" invente une théorie à la fois superstitieuse et comique...
On va ponctionner des "acides aminés" chez le "bon bœuf", la chair de cheval, ou la bonne bidoche de la vieille vache "bio", "pour se refaire", gratis et sans effort !
Un bon bouillon de viande. Surtout bio... pour conjurer le mal, blanchir le "poison" ou la culpabilité de cette infraction ou de ce péché prévaricateur.
A quoi bon jeûner ??
         
Enfin, pour terminer cet aperçu, tous les vrais jeûneurs cherchent inconsciemment  - rarement consciemment - cet état métabiologique en soi. Ce vecteur métabiologique est le seul à pouvoir enclencher le processus de guérison réel, non pas seulement physique mais aussi mental.
Les premiers temps d'un jeûne bien conduit doivent chercher à amorcer ce vecteur métabiologique. Certains néophytes ou récidivistes du jeûne finissent quelques fois à l'animer par chance.
Mais on peut réaliser 30 jours d'abstinence sans pour autant "l'accrocher" et alors on "fait" un jeûne hygiénique ou physiologique. Un simple ménage organique suspensif.

Sans avoir atteint ce corps métabiologique, aucun changement profond ou efficient dans son Moi n'est réalisé. Et on revient après la période de jeûne ou du "régime alimentaire", à son point de départ après un temps d'écarts ou de boulimies intermittentes.

Le jeûne est essentiellement un travail bioénergétique.
Les deux méthodes :
. La vraie pratique Macrobiotique qui est plus douce et assurée dans la progression des phases énergétiques et de La Conscience,
. Et la vraie pratique du Jeûne - plus brutale ou plus fruste dans la vitesse de "Concentration",
Toutes les deux doivent déclencher un passage dans un nouveau gradient de notre Moi ; un progrès psychique (pour employer un terme de la Psychologie).

Modifier son "Régime" - par la Macrobiotique ou par un Jeûne - doit détoxifier et régénérer le corps mais cela doit entrainer une nouvelle étape de changement définitif dans sa vie mentale ou son Jugement d'existence.
Sinon c'est un acte manqué !
La "Complexion énergétique" doit embrasser ou constituer une nouvelle forme de vous-même : plus harmonieuse, plus compétente et surtout avec gain définitif, acquis, d'un nouveau dynamisme de soi.
 

Qu'est ce que le Vecteur Métabiologique ?
Lire les articles de ce blog.







****

Aucun commentaire: