mardi, avril 24, 2018

GEORGES OHSAWA ANNIVERSAIRE 24 AVRIL 2018

GEORGES OHSAWA ANNIVERSAIRE 24 AVRIL 2018
GEORGES OHSAWA ANNIVERSARY 2018 APRIL 24th

Écrit le 24 avril 2018.
Writen on April 24th, 2018.
Complété le 30 avril 2018


I
Georges OHSAWA - Liberté Infinie et Bonheur Éternel


Georges OHSAWA – 1893-1966 – était un Philosophe et un Docteur thérapeute qui a vécu autant en Orient qu'en Occident tout au long de sa vie. D'origine japonaise, natif à l'Orient mais Citoyen du monde avant la lettre.
Il est le Créateur-Fondateur de la MACROBIOTIQUE actuelle, contemporaine, et de son Principe philosophique : le PRINCIPE UNIQUE.
Inventeur de toutes les idées, de tous les concepts, de tous les théorèmes, de tous les outils, de ce que nous connaissons aujourd’hui dans la Macrobiotique et de sa philosophie agrégées dans le Principe Unique.
"La Philosophie et la Science d’Extrême-Orient" désigne ou représente le paradigme de Connaissance qui révèle au cherchant ou au découvreur le fondement des découvertes ou inventions nées dans le Monde spirituel à l'Orient sans distinction géographique ou ethnologique des LIEUX ou TEMPS précurseurs.

Mais beaucoup de ces découvertes sont actuellement reprises dans une kyrielle de déformations ou de caricatures, pour être diffusées sous la forme de « schémas macrobiotes», de diffusions médiatiques, ou d’intérêts commerciaux.


Georges OHSAWA – 1893-1966 – was a Philosopher and a therapist Doctor (1893-1966) who lived as East and West throughout his life.
Creator-Founder of the Macrobiotic(s) and the new interpretation of ancient eastern philosophies and medicines that he named PHILOSOPHY AND SCIENCE OF THE FAR EAST.
He propagated and transmitted the Macrobiotic(s) and the Philosophy of the UNIQUE PRINCIPLE all around the world: Japan, France (Europe), India, USA, Vietnam, Africa, Russia, …
The Macrobiotic method is an application that he mainly spread while it is only a system or base for the development of the Infinite Consciousness. What many ignore or not practice.
For example, he also propagated the acupuncture in the western world with Soulié de Morant.
He left it to the following researchers to uncover other applications of philosophy of the Unique Principle but not to alter or to amend his education, his instruction.






Notre Terre Mère. Une planète exceptionnelle dans sa maturité énergétique.
Vivante, jeune, clémente et recherchée. Elle a produit et créé une
biodiversité fascinante et magnétique depuis sa naissance. Période YANG.




UNIVERS ASTRONOMIQUE : TERRE ET CIEL

Depuis cette année 2018, qui amplifie les événements dans ce monde tourmenté et très vulnérable par sa fragilité psychique, ce 24 avril découvre un soleil non pas printanier mais directement estival. De YIN à YANG sans la tempérance du YANG printanier. Le soleil est exceptionnellement radieux (YANG) mais le fond du « climat » des Hommes est tantôt fluctuant (Yin) tantôt guerroyant (Yang).

Les crépuscules de ce mois d'avril sont remarquables dans leur violet purpura (YIN), avec un soleil rond comme un iris au regard surfin et éminent. Un regard qui reflète toutes les formes d'énergies efficientes de notre univers incommensurable mais relatif. Il n'est pas cet univers au fond diffus, observable et calculable des physiciens, des astrochimistes et des matheux sortis des belles écoles élitistes, hors de prix et protocolaires.

Notre « Univers » n'est pas uniforme mais unique dans sa multiplicité. Chacun des nombreux univers relatifs vivent le cours de leurs créations et de leurs devenirs mais tous associé à un Ordre Infini. Et dans cette immensité incalculable des Univers non observables, bien au-delà de celui des astrophysiciens, ils ne représentent néanmoins qu'une poussière temporelle fondue dans notre ORDRE DE L’UNIVERS INFINI.


Sur Terre, je vois les nappes de nuages (cumulus stratus) qui viennent s’effilocher quand ils s’approchent de notre étoile solaire puis l'effleurer comme pour harmoniser leur YIN au YANG de sa Lumière (à l'instar de l'ancien rite égyptien du dieu RAH d’Akhenaton).
Dans leur contentement au contact de ce YANG cosmique, ces nuages délivrent quelques pluies vives qui viennent rafraichir la chaleur du béton d'en bas. Ces tensions de vapeurs d'eau résiduelles ordonnent alors un magnifique rideau arc-en-ciel de lumière, halo à la fois occulte et séraphique.

Cet Arche signale à chacune de ses apparitions le Principe perpétuel des dimensions graduelles sous la forme de nuances de couleurs : du rouge au violet. Elles constituent à la fois une image projetée de l'Ordre de notre Univers et les échelons à atteindre dans le progrès spirituel de l'Homme.


Je vois à nouveau mon jeune cerisier plein d’ardeur YANG fleurir soudainement dès le premier jour d'avril, et me rappeler cette mémoire itérative des incarnations humaines.

Je suis à chaque fois fasciné par cette force mystérieuse, perpétuelle et infaillible, qui prend acte dans cette prouesse de bourgeons, de floraisons, de réémergences, de renaissances, avec tant de beauté et de ponctualité de notre Mère végétale (YIN).
Le travail effectué lors de sa jeune plantation première lui permet de perpétuer cette régénération inflexible et presque immortelle. Un signe de longue vie.


En levant les yeux au ciel, par une « nuit claire » quand la pollution ou les « tracés chimiques » le permettent, on peut souvent apercevoir les sept astres les plus scintillants de la voûte, hormis le Soleil : notre Lune ; Venus ; Jupiter ; Mars ; la belle Sirius ; Canopus ; et alpha du centaure autour de laquelle deux planètes mystérieuses orbitent.

La lune nouvelle du printemps a ouvert le champ cosmique vers la mi-avril tandis que notre Terre, Venus et Jupiter étaient alignés. Voilà une réception sensible surtout pour ceux qui jeûnaient, étaient en n°7 ou passaient par un cycle très intensif.


Après le Soleil, c’est la Lune qui manifeste ses premières brillances. Quand elle se remplit, comme en cette fin de mois d'avril , elle impulse des charges vivifiantes mais aussi des turbulences affectives sur les êtres "vibrants" habitant sa grande sœur Terre.

Le degré d'Intention varie en fonction de la pleine Lune (YANG) ou de la nouvelle Lune (YIN)
Ne jamais manger d'animal ou de produits extrêmes à la pleine lune. Pas de YANG pour la femme.
La nouvelle lune restera l'éternel espace sensuel du monde féminin. Pas de YIN pour l'homme.


Cet alignement des trois planètes augmente encore plus la tension entre les fonctions laborieuses ou très organiques dans notre société actuelle et les aspirations cérébrales ou spirituelles selon la constitution de chacun.


Mais en réalité toutes ces influences seront toujours secondaires par rapport à l’état biologique et psychique acquis de la personne.
Seule sa capacité de Jugement tiendra le dernier mot.

Le jugement restera toujours le compensateur ou régulateur de toutes formes d'influences terrestres ou cosmiques. Ce que les astrologues, néophytes, dilettantes, ou professionnels, ignorent à cause de leur jugement mécanique ou leur dichotomie psychique.


Système solaire. L'attraction ou l'idée fixe de gravitation sont des fantasmes inventés par le narcissisme
de romanciers ou d'aventuriers conceptuels. Ce ne sont que des effets jamais des causes. Tout système stellaire
est soutenu par la Matrice invisible que l'on peut appeler Force magnétique non localisable.



COSMOLOGIE ET ASTRES D'INFLUENCE


La pleine Lune actuelle qui inscrit l'équinoxe de ce printemps 2018 commence son cycle de brillance associées à Vénus toujours près d'elle comme à l'accoutumée. Les savants Indiens et Arabes ont remarqué depuis des milliers d'années cette coexistence et ces derniers en ont fait leur drapeau.
Vénus et Lune sont comme deux phares qui allument la profondeur du fond sombre de notre Univers comme pour maintenir l'ardeur de l'espoir existentiel et de la joie inaltérable.
Ce passage difficile entre le monde de la mémoire somatique et le monde des processus psychiques, à tout instant du jour et de la nuit.


Vers cette fin Avril, encore un alignement : Mars, Saturne et Terre. Un alignement YANG pour tout passage subtil ou stratégique.

L'astrologie à l’Orient (puis en Occident) a toujours donné des interprétations, et même des prévisions significatrices à ces alignements ou des mouvements des astres de notre système galactique.

Comment est-ce possible ? Pourquoi des astres physiques en apparence auraient-ils une influence sur le devenir des événements, des peuples et des hommes dans leur destinée ? De quel transfert de « forces » s'agit-il dans ce rapport astres et êtres vivants ? Ce rapport entre Matière énergétique et énergie Vivante ?



Abu Al-Wafa - Géomètre de génie.
Astronome, corrige l'Almageste de Ptolémée.
Perfectionne la Trigonométrie - Cosmologie et gravitation Lunaire


SAVANTS ET PRÉCURSEURS ARABES

Les sages Arabes connaissaient parfaitement l'astronomie et la plupart des astres déterminés aujourd’hui par la topographie du ciel. La plupart ont des noms Arabes sauf ceux effacés pour être remplacés par des noms « non-Arabes » comme pour conjurer un handicap intellectuel.


Les lumières européennes – inspirations et découvertes scientifiques depuis le moyen-âge – ont comme vraie source le travail ingénieux, méthodique, méticuleux, des savants Indiens et Arabes tandis que la plupart des dilettantes, clercs, prêtres jésuites, commerçants curieux, européens ont cherché à effacer les sources et les auteurs orientaux surtout pour s'attribuer les merveilleux travaux des savants orientaux et mettre à leur compte ce qui seraient de fausses découvertes européennes in situ.

Nombre de disciplines en sciences, inventées, développées, commentées, diffusées gracieusement par les savants Arabes, ont été, soit substituées sous forme de plagiat, soit ignorées pour être redécouvertes par un hasard hypocrite dans les assemblées scolastiques des pays européens.
Nous devons beaucoup à la science des messagers Arabes venus d’Orient apporter la connaissance et l'éclairement en Occident dès le 9è siècle.


Ces savants Arabes bien avant leurs élèves Européens découvrirent la plupart des astres visibles à l’œil ou à la lunette astronomique dont ils furent les vrais inventeurs.
Galilée, plus homme politique que scientiste, a utilisé un modèle de lunette acheté auprès des commerçants Hollandais. On prétend qu'il l'aurait inventé.


Mais il fut ce type de scientiste assez adroit pour faire valoir son image dans l’histoire des sciences dans lesquelles il n'a que rapporté mais pas inventé ou découvert. « Héliocentrisme », « sphéricité », « lunette astronomique », « les satellites de Jupiter », tout cela avait été découvert bien avant le hâbleur Galileo.


Aristarque de Samos pour l'Héliocentrisme (en -270), Pythagore et autres grecs anciens : Héliocentrisme et sphéricité. Pour la lunette astronomique, au 9è siècle de puissants observatoires existaient à Damas et à Bagdad (en 829) et pour ne citer que quelques savants Arabes astronomes de cette époque, Al-Fārghani, Jafar Abū Ma'ṣhar, Al-Battāni.


Ibn SINA (Avicenne) - Philosophe Universel.
Thérapeute et Clinicien de génie.
Éducateur transcendant (actuel).
Son livre de médecine Al QANÛN référence principale
de toutes les écoles d'Europe jusqu’au 19è S.



Ils ont utilisé et amélioré des lunettes sous différentes formes, ont fait de nombreuses observations et développé divers axiomes mathématiques nouveaux pour le calcul de la position et la circonvolution des planètes dont la Terre, le système solaire et notamment celui des constellations.

Pour les satellites de Jupiter l'astronome chinois Gan De les avaient découverts en -362, en leur attribuant une couleur différente (la coloration de la vision des anciens chinois était différente de celle des occidentaux).


Pour les clercs et lettrés occidentaux, tout ce qui peut être inventé ou découvert à l'Orient ne peut avoir d’existence réelle à l’instar d'un conte de fée fugace ou divertissant. Mais quand cela est traduit de l'arabe en latin alors ces mêmes inventions s’incarneraient en une réalité scientifique ! Quelle théâtre !

Galileo ironisait sur l'idée absurde que les marées seraient dues aux effets d'attraction de la Lune. Il aurait dû se faire traduire en latin les travaux de l’astronome Abu Al-Wafa sur les tables trigonométriques, les éclipses, les variations et les impacts de la Lune (en 970).

Le procès de l'Inquisition lui a fait une belle publicité. L'audacieux et lumineux BRUNO Giordano, qui a publié sur « L'infinité des univers » bien avant Galilée fut torturé puis brulé par ses meurtriers à 52 ans. BRUNO n'a rien renié de ses convictions contrairement à Galileo qui lui a tout renié de sa conception sans état d'âme. L'aurait-il fait parce que rien ne venait de lui...




L'ORDRE DE L'UNIVERS ET LA GRAVITO-PHYSIQUE

En parcourant rapidement un journal scientifique j'apprends que les astronomes viennent de découvrir le nombre exact (?) de lunes de Jupiter : soixante neuf (69) « petites planètes lunaires ». Mais ils ne s’expliquent pas pourquoi deux d'entre-elles tournent dans un sens opposé à la rotation de Jupiter au contraire de toutes les autres.
Par quelle force sont-elles animées ? Pourquoi ces deux-là tournent-elles dans le sens inverse ?


Plusieurs théoriciens ou physiciens tentent de comprendre ou d'expliquer ce phénomène d’attraction (YANG) ou de gravitation (YIN) . En réalité, ils tentent de comprendre pourquoi les astres et les systèmes tournent dans l'univers selon des lois ou des orientations très ordonnées, sans chaos, avec précision, selon une « intelligence solidaire », avec un équilibre YIN-YANG presque parfait qui évite le chaos en toute chose.

Ils ne comprennent pas comment des énergies vertigineuses naissent et meurent à tous instants ? Comment peuvent-elles disparaitre aussi soudainement ? De quelle source viennent-elles ? Et pour quel devenir ? Où vont les trous noirs ? Et principalement quel est l'origine ou le mode d'apparition de notre Univers ? Où des Univers ?

En réalité, ils cherchent "l’alphabet" de l'ORDRE DE L'UNIVERS sans en être conscient... Découvert, en Extrême-Orient il y a des milliers d'années.

Ce mouvement harmonieux de milliards d'astres et leurs échanges d’Énergie incalculables, un Principe presque parfait, régulé comme une horloge, qui se meut et se développe à l'infini, fidèle comme le battement d'un cœur.
Comment cela se fait-il ?
Quelle "Force" ordonne ces infinités ? Pour quel but tout ceci est destiné ?

Mais une nouvelle physique dite quantique émerge vers 1905 nous explique qu'il n'y a ni entité déterminée, ni masse, ni poids, ni gravitation, ni temps, ni espace, dans le monde infiniment petit, c'est à dire le vrai monde des origines. C'est notre Monde RÉEL, celui de l'INFINI ! Bienvenue !


Les astres et les satellites (de Jupiter) n'en ont cure de la gravitation, des équations matheuses et autres théories de la « pesanteur » fantasques ; ils n’obéissent pas à des suppositions tirées d'une digestion somnolente d'un gâteau viennois, d'une crème aux framboises ou d'un sandwich "mac".

Les planètes, étoiles, constellations et galaxies, ont fait leurs choix depuis des milliards et des milliards d'années, celui de s'associer étroitement à la seule Force qui est la vraie matrice de tout mouvement, de toute VIE : L'Ordre de l’Univers.

L'Ordre de l'Univers n'est ni une abstraction ni une interprétation : il contient des théorèmes du Monde RÉEL qui s’appliquent aussi bien aux énigmes de la vie quotidienne que dans tous phénomènes cosmiques, quels qu'ils soient, où qu'ils soient (voir plus loin).



Galettes de riz complet (100% + pétale de Gingembre),
Caviar de courgette, Radis rose (en option), Kombu. Menu N°5 du "Zen MBTE" : céréales 80% et légumes 20%.



LA MÉTHODE MACROBIOTIQUE ET L'ÂME

L'Ordre de l’Univers
ne peut se comprendre et se VIVRE que par une MÉTHODE, très expérimentée et éprouvée depuis des milliers d'années : Le principe Macrobiotique et son Compas YIN-YANG.


Le Principe Macrobiotique est un paradigme pratique basé sur la nutrition physiologique et biologique en vue de la Santé physique, psychique et spirituelle.


Toute la méthode est basée sur l'art d’acquérir une connaissance profonde de son alimentation et de sa nutrition en vue d'une acquisition progressive de facultés spirituelles.

Elle est le gage absolue et exclusif de la Santé construite ou reconstruite par soi-même dans son propre MOI.

Elle est une MÉTHODE qui exige non pas d'être savant au départ mais de progresser dans sa compréhension, dans sa "mentalité", afin de produire un éclairement et un développement de notre Conscience. Véritable but de Vie, de la Femme et de l'Homme dans notre Univers.

Dans cet apprentissage merveilleux et évolutif, la notion de CORPS diamant, physiologique d'abord (les flux organiques) puis biologique ensuite (la mémoire cellulaire), se découvre consciemment et prend tout son SENS.

Notre Corps est depuis le début des temps immémoriaux une projection énergétique matérialisée de notre MOI en vue d'un But propre à notre histoire personnelle.


On comprend alors comment l'ALIMENT nous fait découvrir, met en lumière, ce corps précieux comme un diamant.

La méthode Macrobiotique inédite et éternelle dans son efficience prend sa source d'une « Science du Corps et de l'Âme ».

Une science non dualiste au contraire de l'erreur de René Descartes qui subdivisait le corps anatomique comme une machine (substance étendue, sans « vie ») et l'âme comme une substance pensante, une émanation divine.

« Je peux penser l'âme d'une manière entièrement indépendante du corps » disait-il. Et « Nous pouvons avoir une connaissance claire de l'âme détachée du corps ».
D'une part, investir consciemment ou intégralement son âme comme le faisait les philosophes Anciens, et d'autre part, projeter une cognition de l'âme, une représentation du Moi par le cogito comme le fait Descartes, sont deux choses bien différentes.
L'Âme ne peut être substantielle mais dans le Moi-cogito cartésien c'est sûrement vrai.


Comment est-ce possible de « couper » l'âme des processus corporels, du Corps, lui répliqueraient les vieux sages d'Orient, les antiques Taoïstes ?
« Nous avons déjà essayé depuis des milliers d'années ; nos ancêtres des hauts plateaux ; nos aînés d'Inde ; nos frères anciens ; et nous-mêmes ; et jamais nous ne pouvons atteindre l'Âme sans le processus organique, par son lien métabiologique !».

Nous avons découvert après de multiples expériences, psychophysiologiques, biologiques et métaphysiques, que la substance corporelle, le tissus organique, est en réalité une émanation – la main active ou la fonction sensitive – de l'âme. Détacher l'âme de l'organique c'est systématiquement handicaper l'âme de ses racines phylogénétiques !

La méthode macrobiotique est une émanation continue de cette Science moniste qui conjugue le paradoxe comme celui du corps qui aurait sa part d'âme et de l'âme qui aurait sa part organique.
Cette Science, qui éclaire le Corps dans ses interactions aux mondes internes et aux mondes externes, aux fonctions physiques et aux fonctions énergétiques, même si elle très pratique et thaumaturgique au premier abord par le bénéfice de cette nutrition experte, cette science finit par devenir inefficiente, et même futile ou stérile, si elle n'est pas reliée à chaque instant au Principe Philosophique qui lui a donné naissance.

La médecine macrobiotique est très efficience pour quiconque la pratique sincèrement et attentivement pendant les quatre ou six premiers mois de sa découverte. Elle supprime tous les symptômes chroniques, récurrents, souffrants, et ouvre souvent à une autoguérison remarquable mais relative car non accomplie totalement. En dix jours elle peut même réaliser des « résurrection physiologiques » inédites.

Menu N°4 : Pâtes de blé complet (70%), carottes oignons échalotes en sauce, basilic (30% - quota de la soupe de légumes transférée sur la quantité de légumes en sauce).




L’ÉCART : LE PIÈGE DES LINOTTES

Beaucoup sont tombés dans ce piège de la croyance d'une guérison définitive en voyant disparaître les symptômes, et même certaines causes de la maladie.

Ils ont cru à la seule technique nutritionnelle pendant des mois ou des années. Ils ont pratiqué assidûment et même avec passion, mais sans chercher à développer le centre, le « Cœur » de cette Science.

Il sont revenus à leur point de départ du mal – pour certains en pire – par cette "élasticité" d'un esprit fermé, de celui qui n'a jamais quitté son arrogance de départ, son ingratitude maladive, l'ignorance entretenue de son histoire, lesquelles étaient en réalité la cause première de sa maladie.

Une « Intuition profonde » leur soufflait constamment le danger de la rupture avec leur nature existentielle, dans la vie de tous les jours. Du « contrat » que leur corps avait rompu avec leur âme. La maladie est alors apparue comme « par magie ».

Puis ils ont utilisé cette méthode millénaire et experte pour extirper les artefacts matériels, les « kystes » maladifs, les tumeurs incrustées. Et les premiers résultats étaient admirables et même magiques par la Macrobiotique.

Ils ont, comme Descartes mais à l'inverse, voulu séparer le corps à qui ils ont donné toute leur attention, « nettoyer la machine à fond ». Tandis qu'ils ont oublié l'âme laissée désaffectée, source fondamentale et unique de la cause guérisseuse.

Puis vient le temps où l’ÉCART, entre le corps artificiellement nettoyé et l'esprit resté obstrué, buté, a atteint sa limite maximale. C'est un signe manifeste, sensible, pour le pratiquant d'ouvrir alors son esprit au Principe Philosophique, aux processus méthodiques qui lui ont donné cette énergie thaumaturgique, l'accession à ce bien-être.

C'est à dire apprendre à comprendre puis assimiler progressivement, la cause originelle de son mal. Ce "mal", cette souffrance de vie, qui n’était pas dans les syndromes physiques, qui n'était pas non plus dans les signes d'alertes organiques. Revenir à la compréhension de cette source était la seule vraie exigence pour clore définitivement la guérison. Elle exige que la science du corps épouse aussi la science de la compréhension, de la reconnaissance de son âme.

Développer sa faculté de Jugement est la seule Voie d'accession définitive à la Santé (voir « Les Sept conditions de la Santé »). Et commencer par reconnaître l'existence de son Moi, sa complétude et sa juste capacité.
Et donc amender ses réflexes névrotiques, abandonner son ancienne existence morbide (voir « Les Sept dimensions du jugement »).


Mais une fois la limite de l’Écart maximal dépassée, l’élasticité pathologique (l'élastique qui ramène l'ingrat à son point de départ) revient en force en s’attaquant d’abord aux perceptions cognitives et émotionnelles. Les ruminations psychiques et une hypersensibilité des sens prépareront le terrain pour un retour réactif dans la maladie.

Huit Trigrammes de Fou HI (Fo Xi) tiré du Principe YIN-YANG. Ils sont une symbolisation des huit facteurs essentiels qui émanent de l’Énergie Absolue. Rare ceux qui comprennent la relation profonde entre le fondement YIN-YANG et ces Huit portes.




PHILOSOPHIE ANCIENNE ET NOUVELLE

Le point crucial de cette Science méthodique est une très ancienne philosophie construite depuis des milliers d'année à l'Orient, autrefois restée cachée, et révélée par séquences aux seuls initiés.


Le Prof Georges OHSAWA a exhumé, on pourrait dire ressuscité, cette philosophie secrète et précieuse entre le 19ème et le 20ème siècle au prix d'un sacrifice de toute une vie intense dans le travail accompli comme dans sa philanthropie sans limite.
Il a appelé cette Science et Philosophie redécouverte et mise au jour : PHILOSOPHIE ET SCIENCE D’EXTRÊME-ORIENT.

Mais, malgré tout l'éclairement qu'il lui a apporté pour la concevoir et l'assimiler par le plus grand nombre, on ne peut pas la comprendre et la vivre sans une pratique simple, sincère et investie de la MÉTHODE : l'alimentation et la nutrition macrobiotique.

C'est à la fois un secret et pourtant une évidence qui se révèle spontanément dans la pratique quotidienne.

Quelle est le « moteur » inédit de cette méthode alimentaire ?
C'est le COMPAS YIN-YANG.

Ce Compas très pratique et universel, à toute époque et en tout lieu, est tiré du PRINCIPE UNIQUE.

Ce Principe s'exprime dans notre Univers par une bipolarité – deux pôles – le YIN et le YANG, emprunté aux vieux maîtres des "Hauts plateaux Indiens" et à ceux des Taoïstes de l’ancienne Chine.

Tandis que cette dialectique vitale est presque complètement déformée dans sa pragmatique comme dans sa philosophie même par les descendants de ces inventeurs vertueux et immémoriaux à l'Orient.


Comprendre et Vivre cette méthode de « Longue vie » - c'est à dire de "Vie Intense" - nécessite de comprendre aussi dans le même temps le jeu et les enjeux des interactions et des intrications des deux facteurs opposés et complémentaires du Principe YIN-YANG (Voir dans les textes de ce Blog, les nombreuses explications que j'ai apporté).

Le Zen Macrobiotique (Ed 1963-64) de Georges OHSAWA - Véritable source intégrale
de l’Alimentation actuelle et future auscultée par le Principe millénaire YIN-YANG




LE PRINCIPE MACROBIOTIQUE

Notre Macrobiotique, nous l'avons dit plus haut, est plus qu'un art d'hygiène de vie ou de simple longue vie. Car vivre de plus en plus longtemps, à quoi cela sert-il, si l'on reste « singe », « vache », « chien » ou "protozoaire" dans son état d'être.


La définition de la Macrobiotique ne se comprend pas comme une durée de vie longue comme une statistique épidémiologique - "Grosse leben" ou "Long life" veut dire : Intensité Consciente De La Vie De Chaque Instant !


Le Principe macrobiotique permet D'INTENSIFIER SA VIE afin d’accéder à la plus haute Conscience possible dans la durée de notre destin dans cette incarnation.

La fonction physiologique et métabolique du corps étant une base essentielle dans ce parcours multipolaire du développement spirituel.

Le Principe macrobiotique se qualifie ou se reconnaît par des critères vitaux et concrets dans sa physiognomonie, son métabolisme organique, l'empreinte énergétique,
le dessein spirituel.

Mais on peut observer ses progrès dans son existence en soi et dans son rapport au monde par des critères infaillibles : "Suis-je toujours aussi fatigué ?"; "Mon appétit et mon sommeil sont-ils optimaux"; "Mes symptômes de gène ont-ils disparus ?"; « Suis-je en meilleure santé » ; « Suis-je plus heureux qu'avant » ; « Je découvre de nouvelles choses... » ; « Je ressens la prescience de la Nature... » ; « Le cosmos est un Ordre de l’Univers auquel j'ai accès... ».



Polarisation YIN-YANG >> ÉNERGIE Absolue >> Bipôle potentiel (2e génération) >>
Naissance des premières particules stellaires


LE PRINCIPE UNIQUE ET SES DOUZE THÉORÈMES

Le PRINCIPE UNIQUE est à la fois la source originelle de la VIE et aussi le « SANG » perpétuel et transcendant de toutes les manifestations de vies animées ou inanimées dans l’Univers Infini.

Ce Principe Unique a été exprimé en 12 théorèmes par Georges OHSAWA afin de lui donner une fonction pragmatique et avertie dans nos Univers Relatifs incommensurables ou dans celui de la CONSCIENCE (« L'ÈRE ATOMIQUE », Georges OHSAWA, 1962, Vrin, Paris).

Voici deux exemples de théorèmes du Principe Unique définissant le monde de la relativité.

Ces théorèmes sont des propositions expérimentées donc réalisables. Ils sont des affirmations ou des démonstrations de vérité qui ont été expérimentées par des milliers de cherchants depuis des milliers d'années, rassemblées et affinées par G. OHSAWA.
Ils sont constitués selon une Logique qui n'est ni cognitive (cogitations) ni mathématique (calcul formaliste ou la réflexion tirée de la « boite à musique ») mais provenant de l'exploration RÉELLE de l'Ordre de L'Univers par des êtres humains exceptionnels.

Ils sont issus d'une Logique paradoxale donc universelle, naturelle, intuitive, holiste, dynamique, et non dualiste, qui s’applique à toutes les vies, à tous les phénomènes, à tous les processus.

Je vais ici commenter sommairement deux théorèmes. Je ne donnerai pas d'exemple (Trois conférences Youtube sont en prévision).
Je développerai dans un autre texte les explications, commentaires et quelques exemples d’application, sur les douze théorèmes.



Théorème N°1
YIN-YANG sont les deux pôles qui entrent en jeu quand l'expansion infinie se manifeste au point de bifurcation.


En principe, un «ÉTAT ORIGINEL» existe que l'on ne peut pas concevoir, imaginer, voir avec nos yeux ou sentir, réfléchir ou calculer.

Cet ÉTAT, nous ne pouvons que le vivre dans notre Âme qui en est pleinement consciente. Nous y avons TOUS accès à chaque instant mais sans la pleine Conscience. Ce devrait être justement le But essentiel de toute société Humaine d’atteindre ce Jugement de pleine Conscience ou Jugement Suprême.

Pour le dire simplement, inconsciemment nous le vivons à chaque instant, consciemment nous ne savons rien (Voir dans ce Blog : « Les sept dimensions du Jugement »).

De cet ÉTAT insondable, une bifurcation c'est à dire une scission, une « ouverture en deux » se fait et donne naissance à deux forces ou orientations dites YIN et YANG. On peut les appeler aussi Alpha et Oméga, ou X-Y comme le préconisaient les savants Arabes, inventeurs des mathématiques spéculatifs et pragmatiques qui ont donné naissance au développement des sciences chez les européens.

"Bifurcation" veut dire un embranchement en « deux » et pas en trois ni quatre.

Pourquoi cette bifurcation a-t-elle lieu ? Voilà une question difficile.

L’INFINI est dans une expansion éternelle, sans fin, puis une polarisation se produit en YIN-YANG. L’espace-temps n'existe pas à ce niveau de la création. Seul ces deux « Forces » apparaissent et vont donner naissance à notre Univers incommensurable dans sa diversité.

Ces deux forces YIN-YANG vont alors êtres les seuls maîtres de tous les mondes suivants puisqu'ils sont issus d'eux-mêmes.
YIN-YANG composent d’eux-mêmes les univers intégralement.

Il faut bien comprendre – et c'est crucial ! – que tout ce qui va suivre dans la création est fait du "YIN-YANG" dans le fond, dans la dynamique et dans la forme.
Un grain de riz, une fourmi, un dinosaure, une rose, un cristal, ne sont que des milliards de combinaisons YIN-YANG appariées mais selon différentes façons plus ou moins complexes ou stratégies fonctionnelles.

A ce niveau : deux pôles existent et commencent leurs jeux car ils sont opposés mais ils ne peuvent se passer l'un de l'autre car ils sont complémentaires.
L'un sans l'autre n'est rien ! Le JEU commence !

Les premières rencontrent "passionnées" du YIN-YANG génèrent le MAGNÉTISME (et non pas l'électro-magnétisme qui viendra après).
Nous sommes toujours dans la première dimension générationnelle mais en fin de parcours.

La prochaine dimension, ou "monde suivant", dans l'immense cyclotron qui vient de se créer, sera : l’ÉNERGIE ABSOLUE (et non pas les "vibrations" ce qui ne veut rien dire...).
Dans ce monde : naissance de l'ESPACE-TEMPS et de
l'électro-magnétisme.



Théorème N°6
Tous les phénomènes sont éphémères, ce sont des constitutions infiniment complexes et constamment changeantes, même dans le phénomène le plus simple apparemment. Toute chose est sans repos.


"Toute chose est sans repos" : rien n'est constant dans notre Univers. Pas seulement le temps mais toutes formes d’Énergies ou de créations.

Nous venons de voir que toutes les diversités sont façonnées par la binarité YIN-YANG, organisées, arrangées, assemblées, dynamisées, en trilliards de combinaisons.


Ces phénomènes nous donnent une allure ou une forme concrète et solidifiée car nous les appréhendons par notre œil sensoriel. Nous interprétons toutes les manifestations de notre Univers par un raisonnement mécanique, c'est à dire conditionné, ou sensoriel.
Toute pensée est presque complétement imprégné de nos cinq sens.


Nous les figeons afin qu'ils soient dénombrables, qu'ils soient déductifs, afin qu'ils soient rassurants. Notre égo et la raison travaillent ensemble pour nous "fabriquer" des images schématisées ou concoctées afin d'asseoir notre satisfaction anxieuse ou égotiste.

"Ego sectaire" et "raison savante" sont des opposants
rusés et farouches à notre évolution.

Galaxie, Typhon, tonnerre, océan, poisson, insecte, plante, mammifère, Homme, bactérie, protozoaire, virus, atome, particule, ... Tous sont composés de la binarité YIN-YANG dans une stratification extrêmement bien ordonnée et extrêmement dynamique à l'échelle quantique, « même dans le phénomène le plus simple apparemment ».


Il faut comprendre que toutes ces formes sont façonnées dans une stratification incalculable, toujours en spirale et dans la moindre particule de phénomène ou de vie.

"Tous les phénomènes sont éphémères" : rien n'est constant, tous se meut, tout change, tout se transforme. Tout se perd dans une forme pour une autre. Tout va dans la direction d'un immense cyclotron qui est lui-même constitué de trilliards de trilliards de petits cyclotrons.

C'est la raison pour laquelle certains physiciens et autres scientistes sensibles se sont suicidés... Ils ont pressentis cette infinité "non mathématique", "irréelle", non rationnelle et paradoxale.
Sans outil, sans technique, pour seulement l’appréhender. Rien de ce qu'ils avaient appris à la "grande école" ou parmi leurs collègues ne les avaient préparés à ce Big Bang "non cadré" ou à l'envers.

En réalité, ceux qui ont atteint un degré avancé dans la constitution-conception de l'Ordre de l’Univers VOIENT les variations YIN-YANG dans chaque phénomène.

Comme le voyait FOU-HI quand il traduisait les phénomènes du Ciel, de l'Homme et de la Terre par ses huit trigrammes (Bagua).

Chaque phénomène perceptible sensoriellement ou émotionnellement est éphémère, il l'est autant dans ses associations et quelle que soit l’étendue du réseau perceptible par l'observateur.

De plus, rien n'est figé, constant dans son devenir. Tout est constamment mobile, et surtout animé dans une expression ondulatoire ou énergétique.

Voilà une brève explication pour deux théorèmes.
Il y a douze théorèmes qui nous donnent des clefs pour saisir, comprendre puis Vivre l'ORDRE DE L'UNIVERS.

Quelle que soit son immensité et sa multiplicité (multivers), nous pouvons en maitrisant ces théorèmes, le déchiffrer clairement et le vivre pleinement. C'est là, la clef de la Liberté Infinie et du Bonheur.
Ces théorèmes nous permettent aussi de pratiquer ou de vérifier les actes ou les événements dans notre vie quotidienne. Ils sont des clefs pour éviter les pièges, les complications, les folies, les accidents, que le monde recèle dans ses séquences de chaos.


Ces théorèmes
sont des clefs naturelles et omniscientes pour augmenter sa qualité de vie d'abord qui commence par le rétablissement d'une santé parfaite ; puis découvrir la condition et l’histoire de son Moi (le mystère de soi-même); puis atteindre le Jugement spirituel et aller ensuite vers la liberté infinie et le Bonheur.


Ces théorèmes
sont des clefs pour analyser, découvrir et utiliser les lois de la VIE et
les mécanismes de l'Univers.



Énergie Externe (le fond Cosmique) et Énergie Interne (le Moi) sont une seule et même Identité.
"YIN et YANG sont produits continuellement par l'Expansion Transcendante"
(2e théorème du Principe Unique).



LE PRINCIPE UNIQUE ET EXPLORATION DU MOI

La connaissance de votre Moi et de son histoire - donc votre histoire si vous en êtes - est un passage obligé pour toutes découvertes en philosophie comme en science.
Le philosophe ou le scientifique qui ignore l'histoire de son Moi reste stérile - Il n’est pas encore incarné en Humain.

Connaître votre histoire, votre chemin autobiographique, raviver la mémoire de votre Moi qui est omniprésente en vous, est un passage obligé, et quel que soit votre expertise en alimentation ou nutrition.
Ou quelle que soit votre expertise en médication, en traitement ou en technique de soins.

Cette reconnaissance du Moi psychique (ce n’est pas l'égo) est inévitable si vous voulez progresser dans la méthode Macrobiotique, dans son Compas YIN-YANG et surtout dans l'évolution de la CONSCIENCE.
     

Le PRINCIPE UNIQUE, tel que représenté dans les théorèmes du Prof Georges OHSAWA, est le père de toutes les philosophies : d'Héraclite, Parménide, Pythagore, Thalès, Anaximandre, Anaxagore, Socrate, Empédocle, Leucippe, Pyrrhon, Épicure, Épictète, Plotin, … Tous issus des écoles d'Extrême-Orient car à l'époque, tous les enseignements recherchés étaient à l'Orient.

La légende raconte, que dans une période faste (présocratique à partir - 600), des chercheurs de vérité, faussement appelés "grecs" seraient devenus savants de principes ou de presciences philosophiques ou physiques comme par magie.
Ils auraient tout inventé par eux-mêmes ou par une inspiration opportune !
Non. L'inde, l’Égypte et l'Empire Perse, étaient les lieux de prédilection académiques et de transferts de connaissance aux étudiants dits "grecs"
où ils ont tout appris des sciences et des techniques dans ces écoles d’Extrême-Orient. Et tout ces stagiaires n'avaient rien de "grec", ils étaient originaires d'Anatolie, Lydie, Cilicie, Phrygie, Syrie, d’Égypte, ...
Ils furent, et sont toujours aujourd’hui, assimilés illicitement aux tribus grecs de l'époque par les fables des écoles Européennes. Et encore aujourd'hui tout est caché, voilé, étouffé, consciencieusement par les instances intellectuels. 

Cette histoire des origines du savoir grec a été, et est toujours, masquée insidieusement par la bigoterie et la scolastique latines.

Puis ces courants philosophiques des "Anciens" donnèrent ensuite naissance aux inspirations des "Modernes" : Pascal, Descartes, Montaigne, Spinoza, Leibniz, Kant, Hegel, Schopenhauer, Marx, Husserl, Nietzsche, Bergson, Merleau-Ponty, Deleuze, Derrida, …
Toutes leurs inspirations, théories, connaissances, sont issues d'une Philosophie Source que les savants et sages d'Orient appelèrent le PRINCIPE UNIQUE ou PRINCIPE INFINI.


G. OHSAWA, de parfaite connaissance de ces courants de sagesse des origines, a synthétisé l'essentiel explicite et exhaustif de cette très ancienne SCIENCE de la NATURE et de l'ESPRIT, enrichie depuis des millénaires.

Il les a constitués et agrégés sous la forme de deux LOGIQUES UNIVERSELLES :

. « LES SEPT PRINCIPES DE L’ORDRE DE L'UNIVERS »
. « LES DOUZE THÉORÈMES DU PRINCIPE UNIQUE ».
Nous avons amorcé plus haut quelques uns de ces douze théorèmes.

Pour saisir ces Logiques Universelles, il faut pratiquer le principe Macrobiotique, c'est nécessaire et indispensable.
Mais si après quelques mois de pratique et donc d'adaptation physiologique (nutrition, digestion, assimilation, organogenèse, sanogenèse), vous restez dans l’ignorance de ces théorèmes (et des sept conditions de la Santé), vous allez rétrograder.
Vous allez perdre le bénéfice de la croissance acquise (YANG) du premier élan. Vous allez passer à coté des capacités psychophysiologistes et biologiques prêtes à répondre à votre vraie demande sur le fondement de votre existence.


La première étape de la condition physiologique étant réalisée, il faut passer à la théorie, à la "compréhension sensible" du principe macrobiotique.
Si vous ne le faites pas et que vous mangez en double aveugle – « sans comment » et « sans pourquoi » – vous régressez inconditionnellement, et quelle que soit votre fidélité à la « mécanique macrobiote » !

C'est comme conduire une voiture en confondant le frein et l’accélérateur, et surtout oublier l'importance du levier de vitesses.

Vous ne pouvez continuer à manger selon un Principe sans ne rien connaître de ce principe : l'instinct ou la mesure rationnelle attentionnée ne suffiront pas. Même une présentation gastronomique des plats et des produits vous fera chuter indéniablement vers l’état initial de souffrance.
Même une explication raisonnée des mécanismes ou techniques ne suffiront pas.
Vous deviendrez un expert hygiéniste alimentaire, sans Intention et sans Esprit, et vous serez un peu plus doué et outillé que, le « mangeur macaque », le « mangeur gorille », le « mangeur coyote », le « mangeur veau », ou le « mangeur fourmi ».


Le prof Georges OHSAWA a souvent prévenu : si vous pratiquez en mangeant sans penser ou réfléchir au « Comment » et au « Pourquoi » d’après le COMPAS YIN-YANG, cela peut devenir néfaste et même dangereux.
Et si vous théorisez sans la pratique c'est inutile. Vous perdrez votre temps si précieux dans une vie aussi courte.

Le méthode macrobiotique n'est qu'une application, certes subtile et efficace mais à durée déterminée de notre Principe Unique Infini.
Elle est une application raffinée et une avance extraordinaire pour un modèle de santé perpétuelle qui s'inscrit aujourd’hui en 2018 comme extrêmement moderne au vu des publications scientifiques médicales ou cliniques qui s’amoncellent dans son sens et sa vocation nutritionnelle.
Une avance de cinquante ans, et …. de plusieurs siècles considérant la pleine compréhension de la PHILOSOPHIE ET SCIENCE D’EXTRÊME-ORIENT.


Prof Georges OHSAWA



GEORGES OHSAWA : PHILOSOPHE DU FUTUR

G. OHSAWA a produit, des centaines de livres et des milliers de séminaires ou conférences, sur la pratique « concrète » de la Macrobiotique, les techniques de corrections des écarts, les incidences et étapes pathologiques, les effets psychosomatiques, les sept conditions de la Santé infaillible, les effets psychosociologiques, les controverses épistémologiques de la science moderne, les impasses des techniques thérapiques actuelles, les « faux-prophètes », le Compas YIN-YANG, la constitution-création des univers, les dimensions et les mécanismes de l'évolution du JUGEMENT SUPRÊME ou de la Conscience humaine, le modèle de l'ORDRE DE L'UNIVERS.


Nous observons combien les conférences de G. OHSAWA étaient dans un modernisme actuel, une clarté inédite, une ouverture à l'éveil. Certains ont voulu la qualifier d'obsolète pour la récupérer et la propager en changeant la « police d'écriture » ou en mélangeant l'ordre des chapitres et se targuer d'inventer une nouvelle méthode ou philosophie. Ils ont tristement terminé leur vie dans une culpabilité pitoyable et une morbidité honteuse.


G. OHSAWA a modernisé et nommé PHILOSOPHIE ET SCIENCE D'EXTRÊME-ORIENT, la source qui a donné naissance, à la méthode, aux techniques et aux outils, donc au principe Macrobiotique et au principe YIN-YANG.
Ces deux « TENSEURS » ou principes actifs de Vie qui à leur tour animent les états de Conscience et leurs accroissements.


Jamais la possibilité d'intégrer l'éclairement la CONSCIENCE ultime (le Jugement Suprême) n'a été poussée aussi loin, donc dans sa finalité définitive, avec une telle précision, avec une telle accessibilité, avec une telle clarté, que ne l'a fait le Philosophe-Thérapeute Georges OHSAWA.

Jamais une telle réanimation, reconstitution et rénovation, n'a été réalisée par tout Sage de son vivant, aussi étendue dans sa pratique comme dans son éclairement (« Enlightment »).

Aujourd’hui rien n'est changé ni dans l'efficience du Principe Macrobiotique ni dans la conjecture qu'elle apporte progressivement dans le monde en devenir....

Mais la philosophie millénaire du Principe Unique pourrait disparaître, comme cela s'est déjà produit depuis des centaines de millions d'années. De par son invisibilité pour les néophytes et les bornés, de par son apparence irréelle, de par son exigence dans sa faculté d'acquisition pour la percevoir et par l'effort nécessaire de la concrétiser dans ce monde transitoire devenu extrêmement volatil et atomisé. Elle pourrait s’enténébrer, se soustraire, s’évanouir, au regard même des plus attentionnés.


Quand à moi je ne cesserai de poursuivre ce chemin que je parcoure depuis des décennies et dans lequel je découvre étapes après étapes, la complexité psychique et spirituelle des humains et des être sensibles, des mondes inédits dans l’Histoire de la VIE, sublimes dans leurs fonctionnements et « surnaturels » tandis qu'ils sont simplement naturels.
Il est vrai que j'ai commencé bien jeune, à l'âge de 17 ans, obligé par un état d'extrême faiblesse physique et psychique, au bord du suicide. Ma différenciation avec les prédécesseurs c'est que j'ai travaillé par moi-même et que rien ne ma été donné. Je suis allé chercher, mes informations, mes questions, mes réponses, mes connaissances, mes progrès, mes découvertes, mes jugements, par moi-même.

Cette preuve de se construire par soi-même, qui est strictement vraie dans mon cas – vous enseigne que tout est possible pour quiconque de réaliser son propre parcours – et le mien est loin d'être fini – et comme je n'étais pas très doué, je pense que vous pourrez aller bien plus loin que moi dans l’acquisition de cette Méthode et de cette Philosophie.
Me dépasser quelle joie ! Voilà l'idéal philosophique !


Je prodigue progressivement l'enseignement de ce que je comprends et de ce que je vis, j'avance pas à pas, comme un "animal sauvage", mais je donne déjà par écrit et par audio, ce qui a nécessité des années de travail, même s'il n'y paraît pas. Et je l'offre gratuitement tandis que d'autres font payer chèrement des connaissances, périmées, déformées, rétrogrades.
En plus de mes autres activités, je réserve
un temps de plus en plus important pour ces travaux d’écriture et d'enseignement du Compas YIN-YANG.
Avec son accord, le destin a décidé de mon élection dont le refus était inconcevable. 


J'observe ce qui reste depuis ces cinquante dernières années de l’œuvre prolifique et intense accomplie par Georges OHSAWA... Si je n’avais cette conviction profonde, vivante, certaine, je ne pourrais sublimer l'affliction et le désistement d'un état des lieux critique du Principe Macrobiotique et du Principe Philosophique dans le monde actuel.

Il serait instructif et bénéfique de terminer par un écrit de G. OHSAWA sur l'origine de tout malheur, tiré de « L'ÈRE ATOMIQUE » (Georges OHSAWA, 1962, VRIN, Paris, p.137 et s.) :
« D'après le Principe Unique de la Science et de la Philosophie d’Extrême-Orient, tous les maux et malheurs (y compris la guerre, les maladies, les crimes, la pauvreté, la misère, l'angoisse, la peur, l'incertitude, etc.) proviennent d'une seule cause : le jugement voilé et le bas jugement. Vous avez vu que des milliers de ces personnes se sont guéris de leur maladie dite « incurable » et qu'elles sont devenues beaucoup plus heureuses qu'avant en pratiquant la Macrobiotique, une application biologique et physiologique du Principe Unique. Je crois que vous avez bien compris la supériorité du Principe Unique dans le domaine de la médecine et du point de vue du bonheur. ».

En effet, les maladies du 21è siècle sont encore plus insidieuses. Par exemple, l’exposition fœtal à des PE (perturbateurs endocriniens) et polluants (intrants agricoles, pesticides, mutations alimentaires, antibiotiques) favorisent l'apparition de maladies métaboliques et génétiques qui émergent dans le cours de l'âge et surtout à l'âge adulte.

Dorénavant les maladies les plus graves (Cancers, maladies auto-immunes et syndrome de déficience immunitaire, maladies neurodégénératives, maladies psychotiques, ….) sont implantées dès l’embryon ou le plus jeune âge par la mère déjà empoisonnée indirectement ou directement par l'alimentation toxique dissimulée, ou la consommation infectée.
Elles murissent alors comme un poison lent mais certain qui va soit tuer ou soit rendre fou dix ou vingt ans plus tard. Le meurtre parfait, sans trace et sans cause officielles.


Et il faudrait ajouter l'ultime avertissement qui concorde remarquablement avec l'époque dans laquelle nous vivons dans ce début du 21è siècle : "La guerre".

Mais contrairement à ce que certains disent, il ne s'agit plus d'une guerre géographique, orthodoxe et planifiée. Nous vivons une « guerre » traumatogène, éruptive et atomisée à tous les continents. Et surtout une "guerre" psychobiologique conséquentes, aux erreurs grossières des décideurs, aux arrogances affligeantes, aux surinformations faussées et planétaires (car le "psychisme" peut tuer plus surement qu'une arme mais silencieusement).


G. OHSAWA nous prédit alors : « Faire un grand cadeau – la meilleure et la plus grande chose de ce monde – celui du Principe Unique, à mes amis macrobiotiques qui survivront à cette guerre. Faites enterrer ceux qui sont morts, qui ne cherchent pas la vraie joie de vivre, ou qui vont mourir. J’ai entière confiance dans le jugement suprême de l'Homme ».

Enfin pour terminer, au vu de de notre époque actuelle, je vous conseille vivement et pertinemment d'avoir une préférence pour le riz complet quotidien qui est une sauvegarde et un soin pérenne pour votre santé neurobiologique et spirituelle.


A G. OHSAWA, ad vitam æternam.



Dr L. Deyne





Dr L. Deyne

Aucun commentaire: